Martin Dusseault, Victor-Olivier Hamel-Morasse, Daniel McMahon, Gilles Rivard, Jacques Trudel et Jacques Lacombe (absent sur la photo) font désormais partie des Anciens émérites du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières.

Séminaire Saint-Joseph: six Anciens émérites intronisés

Le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières a souligné le parcours professionnel de six de ses anciens élèves, vendredi soir, en leur conférant une place au sein du cercle des Anciens émérites.
Pour une 13e année, la maison d'enseignement de la rue Laviolette a tenu une cérémonie d'intronisation dans ce club sélect, dont font déjà partie plusieurs personnes qui ont fait leur marque dans leur domaine respectif.
«Nous avons souligné leur passage dans les murs de notre établissement en leur remettant un prix honorifique afin de souligner leurs accomplissements, leurs cheminements et leurs réalisations qui permettent de faire rayonner le Séminaire Saint-Joseph ici et ailleurs. Une plaque à leur effigie a été apposée dans la salle des Anciens afin que les élèves présents et futurs puissent s'inspirer de ces anciens passionnés et inspirants», mentionne la directrice générale, Martine Roy. Cette dernière a également agi à titre de coprésidente d'honneur de la cérémonie en compagnie du supérieur de la Corporation du Séminaire et également ancien directeur général, Pierre Leclerc.
Dans le domaine du rayonnement, le diplomate de carrière Gilles Rivard a été honoré. Faisant partie du Conventum 1972, il oeuvre à l'Agence canadienne de développement international où il dirige plusieurs programmes pour l'Amérique latine, l'Europe, l'Afrique et l'Asie. Il a également été ambassadeur canadien en Haïti et aux Nations Unies.
«Je suis extrêmement ému de revenir ici et très honoré», a-t-il raconté.
Martin Dusseault (Conventum 1989) a été sélectionné dans le domaine de l'engagement. Celui qui occupe un poste d'intervenant social au CSSS Jeanne-Mance de Montréal a fondé le programme «Bien dans mes baskets», qui offre à des jeunes issus de milieux défavorisés la possibilité de se développer aux niveaux psychosocial et scolaire grâce au basketball.
«C'est une très belle reconnaissance. Ça me donne la tape dans le dos pour continuer. Ce qui est important, ce n'est pas seulement ce qui a été fait, mais ce qui reste à faire. Venant du lieu qui m'a un peu construit et forgé, je trouve ça extraordinaire», a-t-il confié.
Dans le domaine du droit, le travail du juge Jacques Trudel (Conventum 1972) a été récompensé. Ce dernier a accédé à la magistrature en 1995 après avoir oeuvré comme substitut au procureur général pendant plusieurs années.
L'actuel recteur de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Daniel McMahon (Conventum 1973), a été le lauréat dans le domaine de l'éducation. Avant de se retrouver à la tête de l'UQTR, il a oeuvré pendant de longues années dans le domaine de l'enseignement et a été président et chef de direction de l'Ordre des comptables agréés du Québec.
Du côté de la musique, le directeur musical de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières depuis 2006, Jacques Lacombe, a vu son parcours souligné lors de cette cérémonie. En plus de ses fonctions avec l'orchestre trifluvien, le membre du Conventum 1980 voyage un peu partout dans le monde pour diriger les plus grands ensembles musicaux.
Dans la catégorie d'hier à aujourd'hui, le prestigieux titre a été décerné à Victor-Olivier Hamel-Morasse (Conventum 2004). Docteur en psychologie clinique, il est également l'auteur de plusieurs romans. Dans les années ayant suivi son départ du Séminaire, il a joint le personnel d'entraîneurs du programme de basketball du Vert et Or. Il dirige présentement l'équipe féminine juvénile AAA.