Plusieurs élèves et membres du personnel devront subir le test ce week-end.
Plusieurs élèves et membres du personnel devront subir le test ce week-end.

Séminaire Saint-Joseph: des élèves et le personnel en mode dépistage

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le directeur du Séminaire Saint-Joseph, Dany Dallaire, a fait le point avec la Santé publique sur la situation dans son établissement, vendredi après-midi. Il avoue que la fermeture temporaire de l’école a été discutée, mais qu’un autre plan de match avait finalement été choisi à la place.

Le SSJ compte une dizaine de nouveaux cas, ce qui porte leur nombre à 29 au total en date de vendredi après-midi, indique Valérie Provencher, agente d’information au CIUSSS-MCQ.

Malgré l’épreuve qu’il traverse, le Séminaire tiendra comme prévu sa journée portes ouvertes, ce week-end, en mode virtuel évidemment, un événement sur lequel l’équipe-école travaille depuis le mois de mai dernier.

Le Séminaire se dit tout à fait prêt à basculer rapidement en mode virtuel pour continuer à former ses élèves de 1ère à 5e secondaire si la situation venait à l’exiger. «On peut très bien le faire, c’est une question d’heures, même de minutes» pour y arriver, assure M. Dallaire. C’est qu’on le fait déjà depuis trois semaines pour des classes qui sont en retrait à la maison, fait-il valoir.

Et des élèves à la maison, il y en a beaucoup à ce moment. Seulement 10 des 23 classes de l’école étaient présentes physiquement dans les murs du SSJ, vendredi. «Dans la catégorie des bonnes nouvelles, toutefois, deux groupes de 3e secondaire reviendront de leur quarantaine en début de semaine prochaine (soit mardi, car lundi est une journée pédagogique)», précise-t-il.

En 1ère secondaire, quatre groupes sur cinq seront à l’école la semaine prochaine. En 2e secondaire, il y aura 3 groupes sur quatre, précise le directeur.

Pour ce qui est des 4e secondaire, M. Dallaire n’avait pas encore toutes les réponses de la Santé publique, vendredi, sur le nombre de cas de COVID. «C’est pourquoi il n’y a aucune décision de prise pour ce niveau-là pour le début de la semaine prochaine. Une décision va être prise lundi à savoir ce qu’on fait avec nos 4e secondaire pour leur présence ou non à l’école la semaine prochaine», indique-t-il.

À partir du 23 octobre, «d’autres groupes vont commencer à revenir. Un groupe de 3e secondaire reviendrait vendredi prochain», dit-il.

Mardi et mercredi de la semaine prochaine, la Santé publique va se déplacer afin de dépister les élèves de 1ère et 2e secondaire qui sont à l’école «non pas les classes confinées, mais les élèves qui sont à l’école. Il faut des autorisations parentales, toutefois», précise M. Dallaire. Ce dépistage se déroulera dans le gymnase double de l’école.

Les élèves de 3e et 4e et 5e secondaire, sauf ceux qui ont déjà un test positif, devront aller passer le test à la clinique de dépistage massif de Trois-Rivières via un rendez-vous en appelant au 819-877-644-4545, précise le CIUSSS-MCQ.

Tout cela représentait, vendredi, la moins pire des solutions, la fermeture de l’école n’étant envisageable qu’en tout dernier recours, a réitéré le CIUSSS-MCQ.

Le directeur aura toutefois un nouvel entretien téléphonique lundi avec la Santé publique. «En fonction de ce qui va arriver en fin de semaine, on pourrait refaire un plan de match», dit-il.

Dans toute cette histoire, constate-t-il, on s’ajuste non pas de jour en jour, mais «d’heure en heure», dit-il.

Du côté du personnel, aucun autre cas n’a surgi, mais le SSJ a demandé à tous ses employés d’aller passer un test dès que possible et ce, dès mercredi soir dernier. Le SSJ comptait plus d’une vingtaine de cas dans ses murs jeudi. Le directeur dit ne pas avoir eu d’autres cas rapportés officiellement depuis.

«La capacité d’adaptation de tout le monde, présentement, est à son maximum», dit-il. «On n’a pas le choix de se serrer les coudes pour passer au travers.»

Ailleurs dans la région, un ou des cas actifs ont été déclarés à l’école secondaire des Pionniers. L’école avait déjà été sur la liste, mais n’avait pas présenté d’autres cas depuis au moins 14 jours.

Au Cégep de Trois-Rivières, on comptait trois nouveaux cas le 15 octobre et aucun le 16. Depuis le 11 octobre, aucun autre cas ne s’est rajouté au Cégep de Shawinigan.