Des sit-in avaient eu lieu à plusieurs reprises au CHAUR en 2018, notamment à l'urgence.

Seize infirmières font un sit-in à l'hôpital de Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Seize infirmières ont manifesté contre les heures supplémentaires obligatoires qui leur sont imposées en faisant un sit-in, samedi en fin d'après-midi, au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières (CHAUR).

Selon une participante à ce sit-in, des infirmières et infirmières auxiliaires de deux étages différents ont participé à cette manifestation. Le sit-in s'est déroulé de 16 h à 19 h. 

Le TSO imposé aux employés du CIUSSS est dénoncé depuis belle lurette par le Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec (SPS-FIQ), qui représente notamment les infirmières, et le Syndicat du personnel paratechnique des services auxiliaires et de métier du CIUSSS MCQ (SPPSAM-CSN), qui représente entre autres les préposés aux bénéficiaires. 

Des actions du même genre avaient été menées à plusieurs reprises au cours de l'année 2018 par des infirmières qui constataient, à leur arrivée au travail, qu'elles devraient travailler à effectifs réduits, faute de personnel. Le CIUSSS MCQ avait sévi en mai 2018 en remettant un avis disciplinaire à une vingtaine d'infirmières qui avaient fait un sit-in une dizaine de jours plus tôt.