Les cyclistes et les piétons pourront dorénavant circuler sur le pont Trudel à Shawinigan de façon plus sécuritaire grâce à l'ajout d'une barrière séparant la chaussée du trottoir.

Sécurité rehaussée sur le pont Trudel

Les piétons et les cyclistes qui empruntent le pont Trudel à Shawinigan pourront dorénavant le traverser de façon sécuritaire puisqu'une barrière grillagée sépare maintenant la chaussée du trottoir en direction nord.
François St-Onge, directeur des communications à la Ville de Shawinigan, assure que cette installation n'a aucun lien avec les travaux en cours sur l'avenue de la Station et que l'ajout d'une barrière s'est fait à la suite de demandes répétées de la part des citoyens.
«Si on a mis une barrière à cet endroit, c'est vraiment pour sécuriser le passage des piétons et des vélos. Ce n'est pas un dossier qui est lié aux travaux de la Station. Ça s'est fait en même temps, mais indépendamment», précise-t-il. «C'était vraiment pour répondre aux préoccupations des citoyens».
Le pont Trudel est une structure appartenant au ministère des Transports du Québec. La Ville avait donc besoin de la collaboration du MTQ afin de mettre en branle ce projet. Il semble que ce soit chose faite puisque l'installation s'est faite conjointement entre la Ville de Shawinigan et le MTQ.
Le Ministère a d'ailleurs ajouté une glissière de type New Jersey le long de la clôture afin de rendre l'accès au pont encore plus sécuritaire. Les frais de cette glissière sont entièrement assumés par le MTQ alors que les frais pour la clôture grillagée sont séparés également entre la Ville de Shawinigan et le MTQ pour un montant total de 10 000 $.
M. St-Onge n'était pas en mesure de dire si cette installation pourrait être modifiée prochainement. «Ce qui est sûr, c'est que dorénavant, il y aura une barrière de sécurité le long du trottoir. Ça se peut que cette barrière-là soit temporaire et soit remplacée par quelque chose de plus permanent», suggère-t-il.
Il ajoute que «le MTQ a des travaux à y faire prochainement. Par contre, c'est sûr que ça ne se fera pas au cours de la prochaine année». Des travaux éventuels sur le pont Trudel pourraient donc retarder la mise en place d'une installation à long terme à cet endroit. Cette installation provisoire pourrait donc faire partie du paysage shawiniganais pour plusieurs mois encore.