François Bonnardel
François Bonnardel

Sécurité de l’autoroute 55 à Bécancour: François Bonnardel annule la rencontre

Bécancour — En raison de la tenue d’une réunion spéciale du conseil des ministres, le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, s’est vu contraint d’annuler sa rencontre prévue jeudi, à l’hôtel de ville, avec le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, et le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, pour discuter de la sécurité de l’autoroute 55.

Si le conseiller politique du député Martel, Germain Drouin, indique que le tout a été reporté à une date ultérieure, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, a pu apprendre de la bouche du ministre Bonnardel que le rendez-vous tant attendu pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine.

Cette démarche s’inscrit dans la foulée d’une pétition de 444 signataires déposée par un citoyen, Rémi Provencher, pour sécuriser les entrées sur la 55 et les sorties se trouvant au niveau des intersections comprises entre les villages de Saint-Grégoire et Saint-Célestin, soit les rues Thibodeau, Forest (devenant Saint-Laurent) et Prince «avant de procéder au doublement de l’autoroute», avait précisé M. Provencher lors de la séance mensuelle du conseil municipal de Bécancour.

Dernièrement, le député Martel avait réitéré son engagement pour le doublement de l’autoroute. «Le doublement de l’autoroute 55, c’est l’un des engagements que j’ai pris pour la dernière campagne électorale. Je n’ai pas dit qu’on la réaliserait, mais qu’on l’annoncerait à tout le moins. Ça faisait partie de mes engagements électoraux. Évidemment, j’ai déjà eu des discussions avec le ministre par rapport à ça. Je sais qu’on a beaucoup de gros dossiers à travers le Québec, mais le ministre sait que j’ai des attentes», avait-il indiqué au Nouvelliste.