Le syndicat des travailleurs de la scierie de Saint-Roch-de-Mékinac et la direction de Kruger ont conclu une entente de principe mercredi soir.

Scierie de Saint-Roch-de-Mékinac : les employés refusent l'offre à 53 %

L'entente de principe intervenue, la semaine dernière, entre la direction de Kruger et le syndicat représentant les travailleurs de la scierie de Saint-Roch-de-Mékinac a été présentée, samedi, aux 125 employés de l'endroit. En assemblée générale, ils ont refusé les offres patronales pour le renouvellement de la convention collective à 53 %.
Le comité de négociation envisage de rencontrer l'employeur en début de semaine afin de regarder les éléments qui irritent encore les employés.
«Le salaire, les pauses, l'horaire... Il y a encore quelques éléments qui accrochent. Il y en a qui sont moins majeurs que d'autres», a fait savoir Jocelyn Gélinas, conseiller syndical de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD).
 Entre-temps, le syndicat se prépare à sortir dans la rue. «On se prépare à sortir, on prépare la roulotte et le terrain», a souligné le conseiller syndical.
Rappelons qu'en novembre dernier, les employés avaient accordé, à l'unanimité, un mandat de grève à leur exécutif, à être exercé au moment opportun. «D'ici le milieu de la semaine, nous allons être prêts à sortir. On a un mandat de grève à 100 %, nous n'attendons pas vraiment les discussions entre l'employeur et le syndicat», précise M. Gélinas.