Les meilleures images du Soleil jamais croquées [VIDÉO]

Le télescope solaire Daniel K. Inouye (DKIST) vient de rendre publiques ses toutes premières images, et elles ne feront probablement pas beaucoup de déçus : il s’agit des plus précises de la surface du Soleil jamais enregistrée, et les plus petits éléments que l’on peut y discerner ont une taille d’à peine 30 km. Ce qui, à l’échelle d’une étoile qui fait 1,4 million de km de diamètre, est littéralement microscopique.

La construction du DKIST a débuté en 2013 sur le mont Maui, à Hawaï, et vient à peine de se terminer. L’Observatoire solaire national (NSO, États-Unis), qui gère le nouveau télescope, a publié ses premières images mercredi.

Dans la vidéo ci-jointe, on peut clairement voir le mouvement de «cellules de convection» individuelles. Il s’agit de mouvements comparables à ceux à la surface de l’eau bouillante dans une casserole : les fluides (l’eau dans la marmite, et le plasma dans le cas du soleil) les plus chauds sont moins denses que le reste et vont s’élever vers la surface, remplaçant ceux qui s’y trouvaient déjà. Le mouvement est beaucoup plus lent à la surface du soleil que dans la marmite parce que les dimensions sont immenses — chacune des cellules que l’on voit dans la vidéo a une superficie comparable à celle du Texas —, si bien que la vidéo présentée ici montre en 15 secondes trois fois la même séquence qui a duré 10 minutes en temps réel, mais le principe général derrière est le même que celui dans une casserole en ébullition.