Le Nouvelliste
À Houston, la NASA se prépare à retourner sur la Lune

Science

À Houston, la NASA se prépare à retourner sur la Lune

Lucie Aubourg
Agence France-Presse
«Je travaille ici depuis 37 ans, et c’est la chose la plus palpitante à laquelle j’ai jamais participé.» Rick LaBrode est directeur de vol à la NASA, et à la fin du mois, c’est sous sa responsabilité que se déroulera une mission spatiale historique : la première du programme devant marquer le retour des Américains sur la Lune.
À 10 000 balles par tournoi, mieux vaut recycler!

SCIENCE

À 10 000 balles par tournoi, mieux vaut recycler!

Ilrick Duhamel
Ilrick Duhamel
Stagiaire de la Bourse Fernand-Seguin, Le Soleil
Sur un terrain de tennis, les balles ne vivent pas très longtemps. C’est pourquoi plus de 10 000 sont nécessaires au cours d’un tournoi majeur comme l’Omnium Banque Nationale qui se déroule, jusqu’à dimanche, à Montréal. Si les balles de tennis ont souvent été réutilisées sous les pattes de chaises, elles peuvent désormais être recyclées ce qui réduit significativement l’empreinte environnementale du sport.
Fleuve Saint-Laurent : le malheur des espèces envahissantes fait le bonheur des poissons indigènes

Environnement

Fleuve Saint-Laurent : le malheur des espèces envahissantes fait le bonheur des poissons indigènes

Alison Derry
Professeure agrégée, Université du Québec à Montréal (UQAM)
Cristina Charette
Candidate au doctorat, Université du Québec à Montréal (UQAM)
Olivier Morissette
Assistant professeur, Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Les invasions biologiques représentent l’un des principaux facteurs ayant contribué à l’important déclin de la biodiversité observé à l’échelle mondiale.
Voici pourquoi l'intelligence artificielle ne peut être considérée comme un simple outil

Techno

Voici pourquoi l'intelligence artificielle ne peut être considérée comme un simple outil

Sandrine Lambert
Candidate au doctorat en anthropologie, Université Laval
Karine Gentelet
Titulaire de la Chaire Abeona-ENS-OBVIA en intelligence artificielle et justice sociale, UQO
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Le thème de l’intelligence artificielle (IA), outre les nécessaires tentatives de définitions et de clarifications, est souvent très polarisant. Certains voient cette technologie comme regorgeant de possibilités pour un monde et un avenir meilleurs, d’autres y voient la certitude d’une humanité qui finira en lambeaux, faute de contrôle possible face à une chimère aussi puissante.
Fraude dans la recherche sur l’Alzheimer : non, nous n’avons pas perdu 15 ans

Science

Fraude dans la recherche sur l’Alzheimer : non, nous n’avons pas perdu 15 ans

Étienne Aumont
Étudiant au doctorat en psychologie, Université du Québec à Montréal (UQAM)
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Un rapport résumé dans la prestigieuse revue Science a révélé que Sylvain Lesné, un éminent chercheur sur l’Alzheimer, aurait commis de la fraude scientifique. Le rapport concerne 34 articles scientifiques, dont un article fondateur sur le mécanisme derrière la maladie et sa progression vers la perte de mémoire. Bien que troublante, cette fraude ne fait que renforcer un constat de plus en plus souvent évoqué : la science doit retrouver ses racines d’intégrité, de pensée critique et d’ouverture.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
L’Univers, c’est gros comment ?

Science

L’Univers, c’est gros comment ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Depuis la mise en service du télescope James Webb, on explore l’espace plus profondément que jamais. On nous dit que l’âge de l’Univers serait d’environ 13,8 milliards d’années et qu’il aurait un rayon de 45 milliards d’années-lumière. Mais comment est-ce possible ? Est-ce que cela implique Univers se serait formé instantanément partout ? Comment concilier l’âge et la taille de l’Univers ?», demande Pierre-Paul Lacasse, de Sainte-Marguerite-de-Dorchester.
La science participative pour lutter contre la pollution de l’air

Science

La science participative pour lutter contre la pollution de l’air

Ilrick Duhamel
Ilrick Duhamel
Stagiaire de la Bourse Fernand-Seguin, Le Soleil
«Lorsque j’habitais à Shanghaï, j’ai connu des épisodes extrêmes de pollution atmosphérique. À mon arrivée ici, j’ai tout de suite été préoccupé par l’odeur de soufre et l’épaisse fumée blanche qui émane de l’usine de pâtes et papier», raconte Ricky Ng-Adam, un citoyen de la Basse-Ville de Québec. C’est ce qui l’a amené à lancer un projet de «science citoyenne» sur la qualité de l’air dans les quartiers centraux, où les initiatives du même genre se multiplient ces temps-ci.
Les retardateurs de flamme, un véritable danger pour la faune

Science

Les retardateurs de flamme, un véritable danger pour la faune

Jonathan Verreault
Professeur titulaire, Centre de recherche en toxicologie de l’environnement, UQAM
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Les retardateurs de flamme sont ajoutés à une variété de produits afin de ralentir la propagation des flammes en cas d’incendie. On les retrouve par exemple dans les matériaux de construction, les plastiques, les mousses à base de polyuréthane dans les meubles, les textiles, les pièces automobiles, et l’équipement électronique (votre iPhone !) et électrique.
Un verre d'eau qui... s'allume et s'éteint ?

Science

Un verre d'eau qui... s'allume et s'éteint ?

Ilrick Duhamel
Ilrick Duhamel
Stagiaire de la Bourse Fernand-Seguin, Le Soleil
24 PAR SECONDE / Avez-vous déjà eu l’impression que votre verre «s’allumait» quand vous le preniez, puis «s’éteignait» quand vous le déposiez sur la table ? Rassurez-vous, vous n’aviez pas la berlue : petite explication en une vidéo et quelques graph…
Protégeons-nous davantage les beaux animaux ? Oui

Science

Protégeons-nous davantage les beaux animaux ? Oui

Catherine Crépeau
Agence Science-Presse
Le Détecteur de rumeurs
Agence Science-Presse
DÉTECTEUR DE RUMEURS / L’annonce l’an dernier par la ville de Longueuil et la SÉPAQ que des chevreuils allaient être euthanasiés en raison de leur surpopulation, a fait bondir les amis des animaux. La réaction aurait-elle été la même s’il avait été question d’un animal moins mignon ? Poser la question, c’est y répondre, constate le Détecteur de rumeurs.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Et l’Afrique, elle ?

Science

Et l’Afrique, elle ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «En consultant quelques données sur la COVID, j’ai calculé que la mortalité aux USA, un pays assez bien vacciné, avait été de 2,98 par 100 000 habitants. C’est 18 fois plus que la mortalité liée à la COVID sur le continent africain, qui est pourtant très peu vacciné. Les explications sont sans doute multifactorielles, mais il me semble que tout cela montre quand même les avantages de l’immunité collective [et naturelle], non ?», demande Denis Blondin, de Québec.
Hépatites fulminantes chez les enfants: la fin du mystère?

Science

Hépatites fulminantes chez les enfants: la fin du mystère?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
Les graves et mystérieuses inflammations du foie qui ont affecté des centaines d’enfants dans le monde depuis le printemps dernier pourraient bien avoir perdu un peu de leur mystère. Elles seraient le résultat du «travail commun» de deux virus différents qui ont refait surface avec l’abandon des mesures sanitaires, suggèrent deux études britanniques parues coup sur coup cette semaine.
La pêche commerciale du calmar reprend au Québec

Science

La pêche commerciale du calmar reprend au Québec

Ilrick Duhamel
Ilrick Duhamel
Stagiaire de la Bourse Fernand-Seguin, Le Soleil
Pour la première fois en 40 ans, la pêche commerciale du calmar reprend au Québec. Toutefois, Pêches et Océans Canada (MPO) limite le nombre de permis : seulement 14 pêcheurs québécois, tous des Îles de la Madeleine, pourront lancer des turluttes à l’eau, le temps de collecter des données au sujet de la population de calmars du Saint-Laurent.
Érosion des berges du Saint-Laurent : il faut travailler avec la nature et non la combattre

Science

Érosion des berges du Saint-Laurent : il faut travailler avec la nature et non la combattre

Jacob Stolle
Hydrodynamique côtière et fluviale, INRS
Damien Pham-Van-Bang
Professeur associé, INRS
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Les côtes du fleuve Saint-Laurent s’érodent. Cela a un impact sur les infrastructures, l’économie et le bien-être des habitants. Elle expose les communautés aux inondations, et peut détruire les écosystèmes locaux.
Découverte d'un trou noir «en sommeil»

Science

Découverte d'un trou noir «en sommeil»

Daniel Lawler
AFP - Agence France-Presse
Le bestiaire des trous noirs s'agrandit avec la première détection d'un trou noir de masse stellaire à l'état dormant, qui tourne autour d'une autre étoile, encore suffisamment loin pour ne pas gober sa compagne.
Les tigres sauvages 40 % plus nombreux qu'on le pensait

Science

Les tigres sauvages 40 % plus nombreux qu'on le pensait

Robin Millard
Agence France-Presse
Les tigres sauvages sont 40% plus nombreux dans le monde qu'on ne le pensait jusque-là et la population de Panthera tigris «semble se stabiliser voire augmenter», même si elle reste une espèce menacée, a révélé jeudi l'Union internationale pour la conservation de la nature.
Canicules européennes : plus fréquentes et plus intenses

Science

Canicules européennes : plus fréquentes et plus intenses

ASP
Agence Science-Presse
La vague de chaleur intense qui frappe l’Europe cette semaine n’est pas la première, mais ces canicules ont augmenté en fréquence et en intensité depuis 40 ans. Selon une étude publiée le 6 juillet, ces changements se produisent même plus vite en Europe qu’en Amérique du Nord, une région qui n’a pourtant pas été épargnée ces dernières années, avec les canicules et sécheresses dévastatrices. « L’intensité » est définie par la température au-delà d’un certain seuil.
Grippe et COVID: peu d’effets secondaires additionnels à recevoir les deux vaccins en même temps

Science

Grippe et COVID: peu d’effets secondaires additionnels à recevoir les deux vaccins en même temps

Ilrick Duhamel
Ilrick Duhamel
Stagiaire de la Bourse Fernand-Seguin, Le Soleil
Recevoir un vaccin contre la grippe en même temps qu’un rappel d’un vaccin contre la COVID-19 provoque à peine plus d’effets secondaires que si on n’en reçoit qu’un des deux, a trouvé une étude de la santé publique américaine (CDC) parue cette semaine dans le Journal of the American Medical Association. Une bonne nouvelle, alors que les doses de rappel se multiplient et que la vaccination contre la grippe se mettra en branle dans quelques semaines.