Le Nouvelliste
Le centre de tri ne relèverait plus des municipalités.
Le centre de tri ne relèverait plus des municipalités.

Satisfaction entremêlée d’inquiétudes pour la réforme de la collecte sélective

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La réforme de 30 M$ de la collecte sélective, annoncée mardi par le gouvernement du Québec, laisse le centre de tri Récupération Mauricie dans le noir quant à son avenir. Malgré tout, le président de l’organisme, Luc Dostaler, estime que l’initiative aura du bon pour l’environnement.