Certains patients ont dû être transférés de l’unité coronarienne en raison d’un problème dans un réseau électrique.

Un problème électrique a entraîné le transfert de patients de l’unité coronarienne à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Un problème dans un réseau électrique a créé une certaine commotion, samedi, à l’unité coronarienne du Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR), à Trois-Rivières. En effet, une pièce défectueuse a provoqué un survoltage, ce qui a abîmé certains équipements et causé de la fumée. Certains usagers ont dû être transférés dans un autre département.

Selon le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), personne n’a été blessé. «Il y a des usagers qui ont été transférés dans une autre unité, le temps qu’on s’assure de la fonctionnalité de tous les équipements à la suite de cet événement. C’est sûr qu’on est dans une unité de soins critique, et ça peut créer certains émois. Un transfert, ce n’est jamais plaisant, mais il n’y a pas eu d’impact physique sur aucune des personnes sur place», assure Guillaume Cliche, porte-parole du CIUSSS. Ils ont été conduits à l’unité des soins intensifs le temps que la situation rentre dans l’ordre. Certains équipements ont surchauffé comme des moniteurs cardiaques, des pompes volumétriques et le système électronique d’un lit.

Les pompiers du service des incendies de Trois-Rivières se sont rendus sur place, mais ils n’ont pas eu à intervenir, selon le CIUSSS.

Le fournisseur du système en cause s’est présenté pour faire les vérifications nécessaires. Même chose pour les équipements endommagés.