Sarah-Pier Guévin

Un aquathlon pour les personnes autistes

Sara-Pier Guévin organise une activité très spéciale, soit un aquathlon réservé aux enfants et adultes autistes. L'événement se tiendra le 15 juillet de 10 h à 13 h au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir.
Originaire de Nicolet, Sara-Pier Guévin achève son baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Dès sa première année d'études, elle a élaboré et mis sur pied un projet de cours de natation adaptés pour la clientèle visée par les ressources en adaptation scolaire.
Ancienne nageuse de compétition et secouriste à la piscine de l'École nationale de police de Nicolet, la jeune femme mariait ainsi ses intérêts personnels, professionnels et académiques. En collaboration avec Autisme Mauricie, elle a offert des cours de natation à des enfants autistes, mais aussi à d'autres jeunes avec des besoins particuliers.
Les cours ont récemment pris fin, et l'étudiante souhaitait proposer un défi particulier à ceux et celles qui avaient suivi ses cours, mais aussi aux autres personnes, enfants ou adultes, vivant avec un trouble du spectre de l'autisme, ou avec une déficience intellectuelle ou un handicap.
«Je voulais leur lancer un défi de dépassement de soi. Se fixer un objectif et essayer de l'atteindre, c'est un pas vers l'avant pour eux. C'est bon pour l'estime de soi, la confiance», note Sara-Pier Guévin en parlant de l'activité qu'elle organise et gère toute seule, aussi en collaboration avec Autisme Mauricie.
«Souvent, les enfants autistes sont attirés par les jeux électroniques. On veut les sortir de leur zone de confort», ajoute-t-elle.
Les participants auront le choix entre quatre défis, qui combinent une distance de natation (25 ou 50 mètres) et un parcours de course à pied (500 mètres ou un kilomètre). Ceux qui en auraient besoin auront accès à du matériel pouvant les sécuriser dans l'eau.
L'aquathlon sera jumelé à une collecte de fonds au profit d'Autisme Mauricie, plus précisément pour aider à défrayer les coûts des camps de vacances destinés à la clientèle soutenue par l'organisme.
«Chaque enfant se fixe un objectif monétaire, qui n'est pas obligé d'être élevé. Solliciter des dons leur permet de travailler leurs habiletés de communication», observe l'organisatrice de la journée.
Les dons seront aussi recueillis sur place, le 15 juillet, au 3750, rue Jean-Bourdon à Trois-Rivières. Il est encore possible de s'inscrire au défi en téléphonant au 819 840-6556.