La coprésidente d’honneur de l’édition 2019 du calendrier du Ruban Rose, l’infirmière clinicienne pivot en oncologie Ingrid Bastarache, est sur cette photo aux côtés de la photographe du projet, Geneviève Trudel, ainsi que de la directrice du Ruban Rose-Centre du sein, Line Bourque

Se glisser dans l’intimité des patients

SHAWINIGAN— Lorsqu’un diagnostic de cancer tombe, la vie prend une tout autre tournure. Du jour au lendemain, les priorités changent et on se retrouve dans le tourbillon des traitements médicaux. Heureusement qu’il y a les professionnels de la santé qui sont là pour guider et accompagner les patients dans cette difficile épreuve. Le calendrier 2019 du Ruban Rose-Centre du sein rend hommage à ces professionnels et met en lumière leur travail.

«On voulait montrer le côté humain, le côté soins de santé. On montre les 12 étapes du processus de guérison en souhaitant que ça se termine bien. On voulait démystifier aussi les peurs que les gens ont», explique Line Bourque, directrice du Ruban Rose-Centre du sein.

Pour y parvenir, la photographe du calendrier, Geneviève Trudel, a eu accès aux salles d’examens et de traitements. Elle a pu se glisser dans l’intimité des participants. Le Ruban Rose a bien sûr compté sur la collaboration des trois hôpitaux de la Mauricie et de la participation d’une quarantaine de personnes.

«Nous sommes dans les salles de radio-oncologie, de chimiothérapie et de chirurgie. On voit vraiment de vraies femmes qui sont passées par là et de vrais médecins. On montre qu’il y a une période qui est moins agréable, mais on passe toutes au travers. C’est ce qu’on souhaite à tout le monde», souligne Mme Bourque qui avoue que l’équipe du Ruban Rose est très fière du calendrier 2019. «On a mis notre cœur et notre énergie dans ce projet pour que ça plaise aux gens. Mais ça permet aussi d’instruire, d’informer et d’aider les gens.»

La photographe Geneviève Trudel a dû pour ce projet sortir de sa zone de confort. Elle devait s’adapter à des éclairages très variés et des environnements rarement exploités en photo. «Tu dois essayer de passer le bon message de façon esthétique, mais rapidement», avoue le photographe. «Dans les autres éditions, j’étais dans mon studio et je contrôlais tout. Là, je ne contrôlais rien. Et ce n’était pas évident de mettre en image ce que les gens vivent. On est sorti des sentiers battus et ça montre la réalité aux gens.»

Ce projet de calendrier 2019 a été entièrement réalisé par l’organisme Le Ruban Rose. Les éditions précédentes du calendrier, qui a fait une pose en 2018, était au profit de cet organisme, mais était dirigé par Rachel Frigon. «Ç’a été une aventure assez stressante, on ne savait pas dans quoi on s’embarquait. Personne n’avait de l’expérience dans notre équipe», avoue Line Bourque. «Le Ruban Rose célèbre cette année son 20e anniversaire, alors ça fait un beau cadeau pour souligner l’événement.»

Suzie Hébert en était à sa troisième participation dans le calendrier. La propriétaire d’une école de danse à La Tuque a à cœur ce projet au profit du Ruban Rose. «C’est une expérience très enrichissante. Tu rencontres plusieurs autres filles qui ont vécu la même affaire», confie Mme Hébert. «De mon côté, je n’ai pas eu la grosse opération, mais j’en ai rencontré qui sont passées par là. Ça m’a humanisé le fait d’être dans le calendrier et ensuite m’impliquer pour le Ruban Rose.»

En plus d’être un bel objet touchant qui souligne le travail des professionnels de la santé et le courage des personnes atteintes du cancer du sein, ce calendrier est un outil de financement intéressant pour Le Ruban Rose. Les ventes du calendrier rapportent jusqu’à 20 000 $ à l’organisme qui vient en aide aux femmes atteintes du cancer du sein.

«On a une subvention du CIUSSS MCQ, mais on n’a pas assez d’argent pour fonctionner et offrir tous nos services. L’argent qu’on ramasse avec le calendrier permet de bonifier nos services. On peut aussi rester ouvert l’été», mentionne Line Bourque. «On aimerait aussi ouvrir un autre point de service.»

Les personnes atteintes du cancer du sein peuvent notamment bénéficier de services d’entraide de la part des intervenantes du Ruban Rose qui ont toutes combattu la maladie. Le Ruban Rose ne vient toutefois pas uniquement en aide aux femmes qui ont le cancer du sein, mais bien à toutes les femmes qui ont le cancer. De son côté, le centre du sein s’adresse aux femmes touchées par le cancer du sein qui ont subi une opération et qui ont besoin de vêtements adaptés.

Les calendriers 2019 seront disponibles dans les locaux de la 4e Rue de la Pointe à Shawinigan du Ruban Rose, dans les bibliothèques municipales de Shawinigan, ainsi que dans les commerces suivants: Mayo-Jo (Trois-Rivières), Esthétique Johanne Berthiaume (Shawinigan), Meubles Jacob (Saint-Tite et Shawinigan), Bo Store Design (Trois-Rivières) et Céramika (Trois-Rivières). Les personnes souhaitant obtenir un calendrier sont encouragées à faire un don de 5 $.