Les professionnelles en soins veulent de meilleures conditions

Le président et directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Martin Beaumont, a reçu de la visite mardi de la part de représentantes de la Table régionale d'action et de concertation (TRAC).
Ces représentantes ont déposé une pétition réclamant de meilleures conditions de travail pour les professionnelles en soins. Celles-ci dénoncent entre autres la charge de travail, la cadence accélérée imposée et la prolifération des postes à temps partiel.
On aperçoit sur la photo Nathalie Perron, porte-parole régionale de la FIQ, Nancy Fortin, présidente du syndicat des professionnelles en soins au CSSS de l'Énergie, Brigitte Roy, présidente du syndicat des professionnelles en soins de Drummondville, Louis Brunelle, directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CIUSSS régional, et Martin Beaumont.