Le CIUSSS a retiré la reconnaissance et le financement de l’organisme l’Entre-Aide de Louiseville.

L’Entre-Aide perd son accréditation

Louiseville — Incapable de répondre à plus de 20 critères exigés par le CIUSSS régional, l’organisme communautaire de Louiseville l’Entre-Aide a perdu sa reconnaissance et son financement de quelque 85 000 $.

L’Entre-Aide effectue du dépannage de denrées alimentaires et de biens aux personnes démunies. Le Centre de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec confirme le retrait de la reconnaissance de l’organisme communautaire et de l’appui financier depuis l’été dernier, car celui-ci était aux prises avec des problèmes de structure et de stabilité.

«Ça fait depuis février 2017 que nous suivons cet organisme. Il y a eu un suivi, des intervenants ont accompagné l’organisme, des lettres signalant certains manquements ont été transmises de même que des délais pour se corriger et cela n’a pas été fait», déclare Julie Michaud, agente d’information du CIUSSS régional.

Ne pas remplir sa mission, effectuer une mauvaise gestion financière et ne pas réaliser ses redditions de compte sont des exemples de manquements qui vont inciter le CIUSSS à demander des ajustements. Mme Michaud refuse toutefois de dévoiler la nature exacte des manquements reprochés à l’Entre-Aide en raison de la confidentialité qui entoure ce dossier.

«Quand on se rend là, c’est qu’on a épuisé tous les délais. Le processus est long avant que le CIUSSS prenne cette décision. On ne souhaite pas ça et on ne veut jamais se rendre là. C’est une mesure majeure», ajoute Nadia Cardin, coordonnatrice de la Corporation de développement communautaire de la MRC de Maskinongé, bien au fait du dossier.

«On finance 245 organismes dans la région, ce sont des partenaires très importants, souligne Mme Michaud. Habituellement, les organismes s’ajustent et le dossier se règle. Retirer une accréditation, c’est rare.»

Le retrait du financement et de la reconnaissance font en sorte que les deux employés permanents ont perdu leur emploi et que l’Entre-Aide n’est plus active sur le terrain depuis un certain temps. La situation a amené Moisson Mauricie-Centre-du-Québec à transférer à la Maison de la famille du bassin de Maskinongé le mandat de distribuer des denrées.

«La Maison de la famille a connu l’Entre-Aide, car elle a hébergé cet organisme dans ses locaux à la suite de la fermeture du centre communautaire. Il fallait s’assurer qu’il n’y ait pas de coupure de service à la population», mentionne Mme Cardin, en précisant que la fermeture du centre communautaire de Louiseville en septembre 2018 n’est pas la cause directe des problèmes de l’Entre-Aide, car ceux-ci se sont manifestés bien avant, mais que cela n’a pas aidé.

Le maintien du service jadis offert par l’Entre-Aide est un point majeur pour la CDC et pour le CIUSSS. C’est la raison pour laquelle le CIUSSS a mis en réserve le financement de l’Entre-Aide d’ici le 1er avril afin d’aider les organismes qui prendraient la relève de façon permanente.

«C’est pour réorganiser les services sur le territoire. Le CIUSSS est conscient que les besoins demeurent», dit Mme Cardin.

«Il y a 60 personnes qui reçoivent un panier alimentaire», énonce Julie Michaud.

Il ne reste qu’un conseil d’administration à l’Entre-Aide. Selon Nadia Cardin, la CDC accompagne ce conseil d’administration pour la suite des choses.

Aucune assemblée extraordinaire n’a encore été convoquée pour dissoudre l’organisme.