Le taux d’occupation des urgences de la Mauricie et du Centre-du-Québec semble s’être quelque peu amélioré cette fin de semaine.

La situation s’améliore dans les urgences

Trois-Rivières — Alors qu’on apprenait jeudi dernier que la situation dans les urgences de Trois-Rivières, Shawinigan et Drummondville était particulièrement difficile en ce début d’année 2018 en raison de l’activité grippale, la situation semble s’être quelque peu améliorée cette fin de semaine.

Si le taux d’occupation était de 156 % au Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) de Trois-Rivières, jeudi, il était possible de constater une nette amélioration ce dimanche en début de soirée. En effet, le taux d’occupation avait nettement diminué, se situant à 56 %.

Une situation qui était toutefois plus critique du côté de l’urgence de l’hôpital du Centre-de-la-Mauricie de Shawinigan, avec un taux d’occupation de 132 %, pour un total de 25 personnes sur civière pour une capacité au permis de 19, contrairement à jeudi où son taux d’occupation se situait à 121 %.

Le taux d’occupation des civières du côté de l’hôpital Sainte-Croix de Drummondville était lui aussi au-dessus de la limite avec 126 %, soit 24 civières occupées pour une capacité au permis de 19. Ce chiffre était toutefois à la baisse, lui qui se situait à 189 %, jeudi après-midi.

Le taux d’occupation a par ailleurs augmenté à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska avec un taux d’occupation de 119 %. Le Centre de services Avellin-Dalcourt de Louiseville était quant à lui à pleine capacité dimanche en début de soirée.

La situation était beaucoup plus stable dans les autres urgences de la région, alors que le taux d’occupation n’atteignait pas encore les 100 %, dimanche, au Centre de services du Haut-Saint-Maurice de La Tuque, au Centre Christ-Roi de Nicolet et au Centre Cloutier-du Rivage de Trois-Rivières.