La première pelletée de terre d’un chantier de 12 millions $ à la Maison Olivier à Shawinigan. De gauche à droite: Sylvain Descheneaux (entrepreneur responsable des travaux et actionnaire), Janick Lemoine (directrice générale et actionnaire), Michel Angers (maire) et Ive-Étienne Gélinas-Lapierre (président et actionnaire).

Investissement de 12 M$ à la Maison Olivier

La Maison Olivier de Shawinigan est sortie de l’anonymat par la grande porte, jeudi matin, en annonçant un investissement de 12 millions de dollars pour un agrandissement qui permettra d’ajouter 97 chambres à cette résidence pour aînés spécialisée dans l’accompagnement de personnes atteintes de troubles cognitifs.

En fait, ces travaux toucheront le lieu auparavant connu sous l’appellation de la Résidence Da-Mie. Au printemps, trois jeunes entrepreneurs de Sorel, Ive-Étienne Gélinas-Lapierre, Sylvain Descheneaux et Pierre-André Dumas, se sont associés à Janick Lemoine pour acheter cet établissement. Le quatuor a aussi fait l’acquisition de la Résidence Saint-Sauveur, qui compte 16 unités dans le secteur Shawinigan-Sud.

Située derrière le quartier général de la Sûreté du Québec, la Maison Olivier offrait déjà 52 chambres à sa clientèle, toute référée par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

L’agrandissement, une annexe sur deux étages, permettra dorénavant de réserver un bloc de 34 chambres privées qui pourront être offertes à la communauté. L’entente avec le CIUSSS Mauricie - Centre-du-Québec sera maintenue, avec l’ajout de 63 chambres. 

La Maison Olivier vient justement de remporter deux appels d’offres du réseau public pour Shawinigan. 

«Nous avions besoin de cinq places pour des personnes avec des problèmes cognitifs, dix pour la déficience physique et douze pour du post-hospitalier», précise Isabelle Dion, chef des relations contractuelles des ressources non institutionnelles, du soutien à l’autonomie de la personne âgée, de la déficience physique et des résidences privées pour aînées au CIUSSS MCQ. «Dans le cadre de cette entente, ils fournissent les services d’assistance, de gîte et de couverts, alors que nous assumons les services professionnels tels que les infirmières, les travailleurs sociaux et la réadaptation.»

La nouvelle partie sera divisée en plusieurs ailes, qui seront attribuées à la déficience physique, aux soins post-hospitaliers et aux usagers présentant des troubles cognitifs. 


À noter que les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer vivront dans un concept d’aménagement qui ne comporte aucun corridor aboutissant à un cul-de-sac afin de limiter la désorientation des usagers.

Ce projet majeur entraînera l’embauche d’environ 85 nouveaux employés, qui s’ajouteront aux 42 déjà sur place. 

Si tout se déroule comme prévu, l’ouverture de l’annexe est attendue en juin 2018. Lorsque cet agrandissement sera complété, le site offrira ainsi 149 chambres.

«Nous avons acheté la résidence et au fur et à mesure, on voyait qu’il y avait des besoins», explique Mme Lemoine, directrice générale de la Maison Olivier. «À force d’échanger avec nos partenaires, nous avons décidé de nous lancer!»

M. Descheneaux, l’un des actionnaires, possède également une compagnie, Construction Sorel, qui devient l’entrepreneur général de ce chantier. 

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, ne voulait évidemment pas rater la pelletée de terre inaugurant officiellement le début des travaux, jeudi matin.

«C’est toujours un moment important quand des gens d’affaires investissent autant d’argent», fait-il remarquer. «C’est une belle preuve qu’on croit aux perspectives de développement de Shawinigan. Ça entraînera non seulement une création d’emplois, mais aussi des services supplémentaires pour notre population.»