130 personnes ont participé au Relais pour la vie de Hérouxville, samedi.

Hérouxville: marcher pour célébrer la vie

Hérouxville — Une centaine de personnes ont pris part au Relais pour la vie de Hérouxville qui se déroulait samedi, au camp Val-Notre-Dame, de midi à minuit. Parmi eux, une quarantaine de survivants du cancer ont marché, bien sûr, en ayant une pensée pour ceux que la maladie a emportés, mais également pour célébrer la vie qu’ils ont la chance de pouvoir poursuivre, malgré les difficultés qu’il leur reste parfois encore à surmonter.

Preuve que le cancer n’épargne personne, pas même les enfants, Anthony Noël-Verville a pris place parmi les porteurs d’espoir, les marcheurs qui ont eu la chance de vaincre le cancer. Le garçon de 11 ans a été atteint d’un cancer des ganglions et a terminé ses traitements l’an dernier.

«C’est important pour moi d’être ici, souligne-t-il. Je le fais pour moi, mais aussi pour toutes les personnes qui ont eu le cancer.»

Il devait être accompagné d’Alexis Matteau, qui a fêté l’an dernier ses 18 ans après avoir combattu un cancer, deux fois plutôt qu’une, au cours de son enfance. Le jeune homme a malheureusement eu des soucis avec sa voiture et n’a pu arriver à temps pour le début de la marche.

La présence de ces porteurs d’espoir est importante, puisqu’elle montre que l’argent recueilli, qui est destiné notamment à la recherche, est utile, selon Stéphanie Gaudreau, agente de développement pour la Société canadienne du cancer en Mauricie.

«On veut faire la différence dans la lutte contre tous les cancers, rappelle Mme Gaudreau. C’est pour eux (les porteurs d’espoir) qu’on le fait, parce que le combat n’est pas terminé, il faut continuer à amasser des sous pour faire la différence.»

La Société canadienne du cancer estime qu’un Canadien sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Objectif: 52 000 $

Les 130 marcheurs du Relais pour la vie de Hérouxville étaient répartis en 15 équipes. Chacune d’elle devait recueillir un certain montant en vue de l’événement. L’objectif de samedi était de 52 000 $.

«Cet argent-là, c’est pour la recherche, mais aussi pour la prévention, parce que ça peut faire une différence, comme avec la lutte contre le tabagisme, indique Mme Gaudreau. C’est aussi pour le soutien des personnes qui sont atteintes du cancer. Cet argent-là permet de faire la différence dans ces trois volets.»

Une cinquantaine de bénévoles ont travaillé d’arrache-pied, samedi, pour faire un succès de cette 9e édition du Relais pour la vie dans la MRC de Mékinac et qui avait lieu pour une seconde année à Hérouxville. Des structures gonflables avaient aussi été aménagées pour les enfants. En soirée, les marcheurs ont été encouragés par la prestation musicale de Cindy Bédard et près de 600 luminaires ont été allumés à la tombée du jour, à la mémoire de ceux qui ont succombé au cancer et en hommage à ceux qui se battent encore contre la maladie.

La Société canadienne du cancer organise cette année 81 Relais pour la vie à travers le Québec. L’organisme souhaite amasser près de 10 millions $ par le biais de ces activités. Depuis la première édition en 2001, les Relais pour la vie ont permis de récolter près de 150 millions $.