L'éclosion d'influenza et de gastroentérite à l'hôpital de Trois-Rivières oblige les autorités à restreindre les visites.

Éclosion d'influenza: visites restreintes à l'hôpital de Trois-Rivières

Le Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) doit conjuguer, depuis près d'une semaine, avec une éclosion d'influenza et de gastroentérite.
En date de jeudi, 39 patients présentaient des symptômes apparentés à l'influenza et 11 au virus de la gastroentérite. En tout, sept unités de l'hôpital régional sont concernées.
Le personnel de l'endroit applique des mesures de contrôle depuis vendredi dernier. On a cependant voulu attendre de voir la tangente de la propagation avant d'émettre des directives publiques quant aux mesures à prendre pour les visiteurs.
«Il y a eu une première vague au début de mois, mais il y a eu une accalmie par la suite. Quand c'est revenu la semaine dernière, nous avons appliqué certaines mesures à l'interne en observant la progression. Comme les cas continuent d'augmenter, nous mettons en place des mesures visant les visiteurs afin de réduire les risques de propagation», mentionnait Guillaume Cliche, agent d'information pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).
Ainsi, les visite sont complètement interdites à l'unité de cardiologie (4C) puisque, à cet endroit, l'éclosion est majeure. On y retrouve des cas d'influenza et de gastroentérite. Sur les autres unités en éclosion, les visites sont permises à raison d'une seule personne à la fois. Les visiteurs supplémentaires doivent patienter à l'entrée de l'unité.
Le port de certains éléments de protection, comme le masque, les gants et les survêtements, est exigé pour les chambres concernées. Les directives sont inscrites à l'entrée de celles-ci.
Pour toutes les unités de l'hôpital où il n'y a pas d'éclosion, un maximum de deux visiteurs est permis de 14 h à 20 h 30.
La direction du CIUSSS MCQ invite toute personne qui se présente à l'hôpital de Trois-Rivières à respecter les consignes d'hygiène afin d'éviter que perdure la période d'éclosion.
Le lavage systématique des mains à l'entrée et à la sortie des chambres et des unités de soins est l'un des moyens pour prévenir efficacement la propagation des microbes. 
On invite aussi les personnes présentant des symptômes à ne pas visiter les patients de l'hôpital.
Les mesures spéciales concernant les visites sont maintenues tant que la période d'éclosion d'influenza et de gastroentérite sera active. 
Un comité se réunit quotidiennement afin de réévaluer la situation.