Le Centre Christ-Roi

Centre Christ-Roi: Nicolet poursuit le combat

Même si le ministre Gaétan Barrette n'entend pas se mêler du dossier, le conseil municipal de Nicolet a adopté une résolution, lundi, à son intention, ainsi qu'à celle du premier ministre Philippe Couillard et du ministre Martin Coiteux, pour demander le rétablissement des services spécialisés au Centre Christ-Roi.
Et moins d'une semaine après son lancement, la pétition pour réclamer également la pérennité de la clinique externe d'urologie, de la pharmacie et des deux services d'urgence mineure à Nicolet et à Fortierville compte déjà plus de 2000 signataires.
«Après le 12 mars (date limite d'inscription), ce n'est pas la fin en soi. On ne laissera pas tomber. On va continuer à se battre», a laissé savoir la mairesse Geneviève Dubois, disant apprécier «ce mouvement de réponse de la population». «On voudrait que d'autres régions se lèvent et dénoncent», a-t-elle renchéri en présence d'une poignée de contribuables.
Entre autres, une citoyenne a souligné que plus de la moitié des patients à l'urgence de Nicolet proviennent de Trois-Rivières. «Et c'est plus facile pour les personnes âgées en chaise roulante», a-t-elle fait remarquer.
Selon le conseiller municipal, Stéphane Biron, le gouvernement devrait appliquer le principe de précaution que l'on retrouve en développement durable. «Si le pont Laviolette devait manquer, les services d'urgence sont fort importants», a-t-il conclu.