De l’avis du solidaire Vincent Marissal, ce projet de loi constitue « l’attaque la plus frontale » contre le caractère public du réseau de santé.

Alors que les parlementaires ont entrepris mercredi l’étude des 1180 articles de l’immense réforme du système de santé déposée par le ministre Christian Dubé, Québec solidaire propose trois amendements décrits comme un « bouclier anti-privé ».