Actualités

«On est très satisfait de cette rencontre»

La Tuque — Le représentant des paramédics de La Tuque a rencontré le maire de la municipalité, vendredi. La Ville a décidé d’appuyer fermement, en début de semaine, les ambulanciers dans leur combat pour l’abolition des horaires de faction au profit des horaires à l’heure.

«On est très satisfait de cette rencontre, le maire est très enthousiaste de faire avancer le dossier», a indiqué Michel Beaumier, président du syndicat des paramédics du Cœur-du-Québec.

Actualités

Souper-bénéfice le 22 septembre

Shawinigan — La Corporation des Trois Colombes organise un souper-bénéfice ainsi qu’une soirée le samedi 22 septembre, à 17 h 30, à la Salle Sérénité du secteur Grand-Mère, à Shawinigan. Tous les profits seront utilisés pour offrir le meilleur aux résidents en fin de vie de la Maison Aline-Chrétien.

Et c’est une famille «tricotée serrée» qui en assumera la présidence d’honneur, soit la famille Cossette. Une implication qui découle d’une expérience familiale pour entourer l’un des siens à la fin de sa vie.

Actualités

Régulation naturelle des naissances: «C’est tellement épanouissant»

La Tuque — Il existe de nombreux moyens de contraception qui empêchent les grossesses non désirées. À Trois-Rivières, Service Vie-Amour prône la planification naturelle des naissances et enseigne la méthode de l’ovulation Billings.

Il s’agit d’une méthode naturelle de gestion de la fertilité. Elle peut être utilisée tant pour éviter d’être enceinte ou pour réaliser une grossesse. Cette méthode apprend à reconnaître les observations liées à la glaire cervicale.

Sports

Nager pour faire connaître la dysphasie

Vincent Godin, un Trifluvien de 23 ans, nagera cinq kilomètres entre l’anse à Poulette et La Baie, samedi. Il le fera pour une cause qui lui tient à coeur, la dysphasie, un trouble du langage primaire dont il est atteint. Il sera accompagné d’Alexandre Cloutier, député péquiste de Lac-Saint-Jean. Ensemble, ils se joindront aux trois nageurs qui complètent la Descente du Saguenay.

Tous ensemble, ils nageront ces cinq derniers kilomètres de la Descente du Saguenay pour la cause. Le jeune Vincent Godin est très fier de faire connaître sa cause, en plus d’être soutenu par un député. « En m’associant avec des politiciens, ça m’aide à apporter ma cause au niveau politique », a affirmé le nageur.

Actualités

Cloutier-du Rivage: rupture du service médical de l’urgence

TROIS-RIVIÈRES — L’urgence mineure du Centre Cloutier-du Rivage est incapable d’offrir une couverture médicale vendredi soir en raison d’une absence imprévue. La direction du CIUSSS MCQ a été dans l’obligation de mettre en place un plan de contingence.

«De 16 h à 22 h vendredi, les usagers sont évalués par le personnel infirmier en place. Expérimentés et formés, nos employés veilleront à appliquer les mesures nécessaires selon chaque cas, à commencer par une référence vers le médecin de famille, le GMF-R de Trois-Rivières, puis l’urgence du Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) à Trois-Rivières», explique la direction du CIUSSS MCQ dans un communiqué publié vendredi en fin de journée.

Actualités

Défi têtes rasées: un geste qui signifie beaucoup

TROIS-RIVIÈRES— L’émotion était à son comble dimanche à 13 h au Centre Les Rivières alors que le décompte était lancé et que les quatre premiers courageux allaient se faire raser les cheveux dans le cadre du 16e Défi têtes rasées Leucan de Trois-Rivières.

Dès les premiers coups de rasoir, les yeux des participants et des spectateurs se sont embués de larmes en raison de la forte symbolique que représente ce geste. C’est notamment le cas de Laurence Julien qui n’a pu contenir ses larmes en pensant à ce que signifiait ce moment pour elle. «Je l’ai fait pour la cause parce que le cancer touche tout le monde de près ou de loin. Mais surtout, je l’ai fait pour mon père qui a eu le cancer», confie-t-elle à sa sortie de la scène.

Actualités

Sit-in: les infirmières convoquées par la direction

TROIS-RIVIÈRES — Les infirmières à l’origine du sit-in tenu le 21 avril à l’urgence de l’hôpital de Trois-Rivières défileront mercredi devant des représentants de la direction de l’hôpital et du CIUSSS. Selon toute vraisemblance, elles sauront à ce moment si elles subiront des mesures disciplinaires de la part de l’employeur.

Deux rencontres réuniront ces infirmières, la direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques du Centre de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec et la direction de l’urgence. Valérie Provencher, agente d’information au CIUSSS, confirme la tenue de ces rencontres, mais refuse de dévoiler la nature du message qui sera communiqué.

Actualités

Sit-in: aucune décision quant à des sanctions

Trois-Rivières — Trois jours après la tenue d’un autre sit-in à l’urgence de l’hôpital de Trois-Rivières, aucune décision n’a été prise par la partie patronale quant à l’imposition ou non de mesures disciplinaires.

La direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec est toujours à analyser ce qui s’est passé dans la nuit de vendredi à samedi. Lors du changement de quart de travail, trois infirmières étaient absentes pour la relève de nuit, dont deux étaient en vacances. Les infirmières arrivées pour ce quart ont refusé de commencer à travailler, estimant que l’absence de trois paires de bras représentait un risque pour les patients. L’équipe s’est mise au travail lorsque des infirmières du quart de soir ont obligatoirement étiré leur présence jusqu’à 6 h samedi.

Santé

Deuxième édition du Challenge du guerrier

TROIS-RIVIÈRES — Pour une deuxième année consécutive, le Complexe sportif Alphonse-Desjardins accueillait le Challenge du guerrier. Au profit de Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec, ce tournoi de dekhockey est organisé par les proches de Mathieu Basche, un jeune adolescent en rémission du cancer.

Ce tournoi amical quatre contre quatre regroupait près de 280 joueurs de la région, mais aussi de l’extérieur. Répartis dans 28 équipes, ces jeunes du hockey mineur ont amassé de l’argent pour Leucan. Une équipe de Montréal est même arrivée avec un chèque de 900 $, pour le plus grand bonheur des organisateurs. En tout, le Challenge du guerrier a réussi à récolter près de 10 500 $, ce qui est 2500 $ de plus que lors de la première édition.

Santé

Nouveau sit-in à l’urgence de l’hôpital de Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Le manque de personnel est toujours un problème criant au Centre hospitalier universitaire régional de Trois-Rivières. Une fois de plus, des infirmières de l’urgence ont refusé de prendre leur quart de travail, car trois de leurs collègues étaient absentes. Un manque de planification des ressources humaines serait à l’origine de ce nouveau sit-in, dénonce le syndicat des infirmières.

Lorsque le quart de soir s’est terminé vendredi à minuit, l’équipe de nuit n’était pas complète. Trois infirmières étaient absentes, dont deux pour des vacances. Jugeant qu’il était trop risqué pour les patients de prendre la relève avec trois infirmières
de moins, leurs collègues ont décidé de refuser de travailler tant que leur équipe n’était pas complète. À ce moment, les infirmières du quart de soir ont dû
demeurer au travail jusqu’à 6 h samedi.

Plusieurs sit-in ont eu lieu ces derniers mois à l’hôpital de Trois-Rivières. Cela se produisait lorsque l’urgence était en surcapacité d’accueil. La situation était toutefois tout autre vendredi soir, estime la présidente du Syndicat des professionnels en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec. 

«C’était des absences prévues d’avance», dénonce Nathalie Perron, la présidente du syndicat. 

«Ce n’est pas deux filles qui sont tombées malades et que l’urgence est en surcapacité. Dans ces circonstances, on sait que la main-d’œuvre peut manquer. Mais là, il y a eu un problème au niveau de la gestion. [...]  Tout ça est déplorable, car les absences étaient connues.»