Monseigneur Pierre-Olivier Tremblay se dit très confiant concernant le projet d’aménagement du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap: «c’est très encourageant»

Trois-Rivières — Le recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap a dressé mardi un bilan positif à la suite du Festival de l’Assomption, qui s’est déroulé du 7 au 15 août derniers. Mgr Pierre-Olivier Tremblay et son équipe s’attaquent maintenant au grand projet de renouvellement.

«Le projet est sur les rails. C’est quelque chose que l’on voit se réaliser devant nous pour les prochaines semaines et les prochains mois. C’est très encourageant», exprime Mgr Tremblay, visiblement confiant.

Selon le recteur, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap est présentement à l’étape du montage financier. Plusieurs portes ont été ouvertes du côté provincial, mais encore. «Nous attendons entre autres le programme de financement d’infrastructures au niveau provincial et fédéral, qui pourrait être la porte principale du gros morceau de financement. Ça regarde très bien. On va voir ce qui va se passer lors de la campagne électorale», dit-il.

À la suite de l’obtention du financement, l’élément de phasage serait la prochaine étape. L’aménagement de l’esplanade et la mise en valeur du fleuve sont prioritaires et le Centre des visiteurs sera également un élément central. Les éléments de restauration viendront plus tard.

«Ce qui arrive actuellement, c’est que le dispositif d’accueil est désuet. Les gens arrivent sur le terrain et ne savent pas où entrer. Avec le Centre des visiteurs, ceux-ci pourront être reçus et se faire proposer des trajets. Le magasin sera également à disposition dans le centre», explique Pierre-Olivier Tremblay. Quant à elle, la boutique de souvenirs située à l’arrière de la basilique sera transformée en centre de congrès.

«Mon désir, c’est de connecter avec les gens du milieu de Trois-Rivières pour que les gens se réapproprient le site. Je crois que nous avons quelque chose à offrir qui est unique et riche pour le monde d’aujourd’hui», soutient le recteur.

De la nouveauté et du succès
Le thème de l’édition 2018, Enfin libres, soulève l’idée que le Sanctuaire est en marche vers une libération. «Nous avançons vers quelque chose d’encourageant pour tout le monde et qui a une belle résonnance chez les gens», dit Mgr Tremblay. Il explique que le thème est basé sur le discours de Martin Luther King, I have a dream.

En ce qui concerne la présence des gens, le Sanctuaire a maintenu ses chiffres autour de 45 000 visiteurs. L’équipe a constaté une baisse de la clientèle traditionnelle en raison du vieillissement de la population, mais une montée d’une nouvelle clientèle également.

«Je crois que ça démontre que nous sommes en train de vivre la transition que nous espérons.»

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap souligne son succès au niveau de la programmation. «Ce qu’on sent, c’est que l’édition 2018 nous a aidées à mettre la table sur les grands projets sur lesquels on veut travailler pour la suite. C’est un événement qui va continuer d’évoluer», conclut le recteur.

Dans la prochaine édition du Festival de l’Assomption, l’équipe promet que la programmation visera davantage les plus jeunes générations.