La salle J.-Antonio-Thompson se refera une beauté au coût de 30 M$.
La salle J.-Antonio-Thompson se refera une beauté au coût de 30 M$.

Salle J.-Antonio-Thompson: 30 M$ et fermée au moins une saison

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le chantier de réfection de la salle J.-Antonio-Thompson aura visiblement des impacts importants sur la programmation culturelle de l’endroit. Bien que les travaux ne soient pas prévus avant au moins 2023, on prévoit déjà la fermeture pendant une saison culturelle pour permettre ces travaux majeurs, dont les coûts sont désormais estimés à près de 30 millions de dollars.

Mardi soir, le conseil municipal de Trois-Rivières a octroyé le contrat pour les services professionnels en architecture pour l’étude des besoins et la rédaction d’un Programme fonctionnel et technique, dans le cadre des travaux de la salle Thompson, un contrat de près de 215 000 $. Du même coup, on comprend que la Ville devra aller en concours d’architecture dans ce dossier, si elle souhaite pouvoir accéder à des subventions particulières pour financer ces travaux.

Selon le directeur général adjoint-proximité et directeur des travaux publics, Ghislain Lachance, la Ville n’était pas allée en concours d’architecture pour aucun projet depuis celui de la construction de l’Amphithéâtre Cogeco. Toutefois, cette exigence relève de normes prescrites par les autorités gouvernementales, tant fédérales que provinciales, qui permettent l’octroi des subventions.

La Ville prévoit d’ailleurs annoncer, par le biais d’une conférence de presse qui sera tenue sous peu, les détails entourant la totalité du projet de réfection de la salle Thompson, y compris les modalités du concours d’architecture.

Selon les détails préliminaires communiqués mardi soir en marge de la séance du conseil municipal, les travaux qui devront être réalisés à l’intérieur de la salle seront majeurs, et auront un effet direct sur la programmation étant donné qu’ils pourraient exiger la fermeture de la salle pour au moins une saison, note la direction générale. Par contre, le projet qui figure actuellement au Plan triennal d’immobilisations de la Ville, ne devrait pas être mis en chantier avant au minimum l’année 2023, une date qui demeure d’ailleurs à être confirmée au terme des différentes analyses d’avant-projet.

On savait déjà que la billetterie et le service à la clientèle de la salle seraient complètement réaménagés. La Ville avait d’ailleurs émis, en 2019, un avis de réserve foncière sur l’immeuble voisin de la rue des Forges afin de pouvoir prévoir l’agrandissement de ce département.

Selon la Ville, des travaux seront également nécessaires sur la scène, mais également au balcon de la salle et aussi au foyer. Le conseiller municipal Denis Roy a d’ailleurs fait remarquer que bien que la salle Thompson permettait l’accueil de plus de 1000 spectateurs, le foyer de la salle de même que les installations sanitaires étaient plutôt prévues pour environ 200 personnes. Des améliorations importantes seront donc apportées de ce côté.

On prévoit également améliorer la pente du balcon, et il est également prévu de revoir l’aménagement de l’ensemble de la salle et de la billetterie pour permettre une meilleure accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

L’ensemble du projet sera dévoilé prochainement en partenariat avec la Direction de la culture, des loisirs, et de la vie communautaire et la Direction des communications de la Ville.

Programmation

La directrice générale de Culture Trois-Rivières et chef de division culture à la Ville de Trois-Rivières, Nancy Kukovica, indique pour sa part que Culture Trois-Rivières tient ses partenaires et les organismes du milieu culturel informés du déroulement du projet afin que chacun puisse voir venir les choses. Des partenaires majeurs, comme l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières par exemple, devront évidemment prévoir à l’avance les retombées de cet important chantier.

«Tout va dépendre de la confirmation du financement. C’est à partir de ce moment-là qu’on pourra davantage savoir vers où on s’en va. Pour le moment, c’est encore difficile pour nous de dire à nos partenaires et nos locataires quelle saison sera touchée par le chantier, et si ce sera une demie saison, une saison complète... Tout ça reste à voir mais évidemment que nous les tenons informés dès que les informations sont disponibles», explique celle qui assure par ailleurs que les partenaires seront accompagnés par Culture Trois-Rivières dans cette réorganisation temporaire, pour d’éventuelles relocalisations par exemple.