L’église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan.
L’église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Sainte-Geneviève-de-Batiscan: feu vert à la conversion de l’église

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Sainte-Geneviève-de-Batiscan — La conversion de l’église de Sainte-Geneviève-de-Batiscan pour se transformer en logement social devrait débuter à l’hiver si la crise sanitaire le permet. Douze logements seront aménagés pour les personnes qui souffrent du trouble du spectre de l’autisme, de déficience intellectuelle ou encore d’une déficience physique. Un projet qui pourrait se concrétiser d’ici l’été 2021.

«Pourrait» puisque la COVID-19 amène son lot de délais dans ce projet aussi. Prévu à l’origine pour juillet prochain, l’aboutissement de l’initiative évaluée à trois millions pourrait se concrétiser davantage dans un an précisément, à l’automne prochain.

«L’évêché a donné son accord pour en faire une résidence multiservices. Le promoteur du projet est en appel d’offres pour l’évaluation de la structure et prépare les plans pour l’intérieur. Si rien de majeur n’arrive, quand les plans seront approuvés, on pourra débuter les travaux», énumère le maire Christian Gendron.

Malgré la présence d’une certaine inquiétude au sein de la population, le premier magistrat assure que le dénouement du projet se fait dans la plus grande transparence.

«On a eu une rencontre avec les citoyens. Il y a eu des inquiétudes et ce sont des questions tout à fait légitimes. On leur a expliqué que c’est un projet porteur, que les promoteurs veulent bâtir quelque chose de très vivant. L’achalandage n’est plus là, mais les coûts fixes y sont encore, eux», exprime-t-il, pour justifier la décision.

Monsieur Gendron assure que le bâtiment conservera son allure actuelle presque dans son intégralité, alors que seules les fenêtres latérales pourraient être abaissées.

Le projet est mené par l’Association des personnes vivant avec un handicap des Chenaux.