Le comité organisateur du 5e Salon écolo (de l’avant à l’arrière): à gauche, Gabrielle Nobert-Hivon, Lise Légaré et Magaly Macia; au centre Pierre Campeau; à droite, Stéphanie Tremblay et Noémie Trépanier.
Le comité organisateur du 5e Salon écolo (de l’avant à l’arrière): à gauche, Gabrielle Nobert-Hivon, Lise Légaré et Magaly Macia; au centre Pierre Campeau; à droite, Stéphanie Tremblay et Noémie Trépanier.

Sainte-Anne-de-la-Pérade: une édition virtuelle du Salon écolo réussie

SAINTE-ANNE-DE-LA-PÉRADE — Le fait d’organiser la 5e édition du Salon écolo de Sainte-Anne-de-la-Pérade en mode virtuel a permis de rejoindre un public plus large que lors des précédentes éditions, estiment les organisateurs de l’événement.

Chaque jour, du 1er au 7 juin, le public était invité à assister à des conférences en direct sur Facebook sur divers sujets reliés à l’environnement (gaz à effet de serre, confection de produits corporels, réduction des déchets, etc.) Selon le comité organisateur, le fait de transposer cette édition sur le web a permis de rejoindre un nombre inespéré de personnes. Selon les données dont il dispose, les activités organisées pendant cette semaine ont atteint 12 800 personnes.

«Nous avons rayonné au-delà de nos frontières», indique Stéphanie Tremblay, membre fondatrice du Salon écolo.

Les deux ateliers les plus populaires de l’événement portaient sur la fabrication de tawashis - des éponges zéro déchet fabriquées à partir de tissu recyclé – et de produits corporels. Plusieurs vidéos sont toujours disponibles sur la page Facebook du Salon écolo (https://www.facebook.com/Salonecolo), ainsi que des capsules présentant les conférenciers.

L’événement s’est terminé avec l’inauguration de bacs de légumes à partager installés devant l’église de Sainte-Anne-de-la-Pérade, dimanche dernier.