De gauche à droite: Pierre-Michel Auger, député de Champlain, Diane Aubut, mairesse de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Alain Bourbonnais, directeur général de la Société du site Madeleine-de-Verchères et David Magny, président.

Sainte-Anne aura enfin son pavillon touristique

Sainte-Anne-de-la-Pérade — Un nouveau pavillon multifonctionnel sera construit, le printemps prochain, près du Manoir Madeleine-de-Verchères de Sainte-Anne-de-la-Pérade et les ruines en pierres de l’édifice adjacent détruit par un incendie, en 1927, seront intégrées à l’architecture du futur bâtiment.

Il s’agit d’un projet touristique de quelque 175 000 $. Le gouvernement provincial a annoncé, lundi, par l’entremise du député Pierre-Michel Auger, une aide financière de 50 000 $ tandis que le gouvernement fédéral révélera sa contribution un peu plus tard. La MRC des Chenaux a elle aussi contribué à ce projet qui vient gonfler son offre touristique.

«C’est un vieux projet», raconte Alain Bourbonnais, directeur général de la Société du site Madeleine-de-Verchères, dont les premiers balbutiements remontent au milieu des années 1970. Toute l’affaire avait été rallumée il y a une dizaine d’années, mais son coût prohibitif de 800 000 $ avait freiné sa réalisation.

Les fêtes du 350e de la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade ont donné l’occasion de repenser le concept et de relancer l’idée. Cette fois-ci, les subventions sont au rendez-vous. Le projet sera toutefois moins ambitieux et donc moins coûteux que ses anciennes versions. L’édifice sera de style canadien-français à deux versants, avec toiture de tôle et lucarnes. L’intérieur sera à aire ouverte, donc sans divisions et rappellera, dans son architecture, le bâtiment qui a été incendié. Il permettra d’accueillir des autobus de visiteurs.

Le site historique est ouvert pendant 12 semaines, durant le belle saison et environ 3000 personnes le visitent chaque année. Des problèmes d’espace se posent lorsqu’il pleut et que tous les occupants d’un autobus de touristes doivent être logés dans l’entrée du Manoir. Grâce au nouveau bâtiment, ce genre de problème ne se posera plus, se réjouit M. Bourbonnais.

Évidemment, le nouvel édifice aura aussi d’autres fonctions puisqu’il pourra être ouvert pendant trois saisons. La population de toute la région est invitée à le louer pour tous types d’événements ou de rencontres où il y a beaucoup de personnes comme des mariages, anniversaires et autres événements. Ces locations permettront à la Société du site Madeleine-de-Verchères de diversifier ses sources de revenus.

Presque la totalité du futur bâtiment sera préfabriquée dans un atelier puis reconstruite sur place. Cette approche contribue à diminuer le coût du projet.

La nouvelle salle multifonctionnelle viendra donner un coup de pouce au circuit touristique de la MRC des Chenaux qui comprend notamment l’Observatoire astronomique du Cégep de Trois-Rivières à Champlain, le quai de Batiscan, l’église de Sainte-Anne-de-la-Pérade, le Parc de la rivière Batiscan, le Chemin du Roy, la pêche aux petits poissons des chenaux en plus d’une panoplie d’entreprises récréotouristiques et agrotouristiques.