Le maire de Saint-Mathieu-du-Parc, Claude McManus.

Saint-Mathieu-du-Parc: les élus rattrapent leur gel salarial de 2016

Après avoir dérogé à leur propre politique de rémunération en 2016, les élus de Saint-Mathieu-du-Parc ont décidé de corriger la situation à compter du 1er janvier, en bonifiant leur salaire de la hausse qui aurait dû être versée l'an dernier, en plus de celle de cette année.
Une résolution a été adoptée en ce sens lors de l'assemblée publique régulière du 6 février.
La rémunération du maire et des conseillers représente toujours un enjeu délicat dans les municipalités, puisque les membres du conseil agissent comme juges et parties. 
En 2015, les élus de Saint-Mathieu-du-Parc avaient adopté un règlement qui prévoyait que dorénavant, le salaire et l'allocation de dépense seraient indexés à chaque année selon l'indice des prix à la consommation au Québec établi par Statistique Canada.
Dès janvier 2016 toutefois, le conseil municipal décidait d'annuler cette pratique pour l'année en cours, en gelant la rémunération. 
Le maire, Claude McManus, rappelle qu'à ce moment, la Municipalité avait dû encaisser une perte de revenus de 60 000 $ à la suite de l'échéance de la compensation annuelle versée par la Ville de Shawinigan à la MRC de Maskinongé pour la présence d'une voie d'accès au parc national de la Mauricie à Saint-Mathieu-du-Parc. Cette entente avait été conclue dans le cadre de la dissolution de la MRC du Centre-de-la-Mauricie lors des fusions municipales de 2002.
Le maire ajoute que le gel de la rémunération des élus s'imposait d'autant plus en 2016 que les employés municipaux n'avaient également pas bénéficié d'une augmentation salariale.
En 2017, le conseil a décidé non seulement de reprendre sa politique adoptée en 2015, mais d'ajouter aussi la hausse qui aurait dû être accordée l'an dernier. Ainsi, le salaire et l'allocation de dépenses de chaque élu profitera d'une hausse totale de 1,69 %, soit 1,049 % pour 2016 et 0,639 % pour 2017.
L'an dernier, la rémunération mensuelle du maire s'établissait à 635 $, en plus d'une allocation de dépense de 317 $ et d'une allocation de dossier de 300 $. Pour les conseillers, le salaire de base se chiffrait à près de 212 $ par mois. À cela s'ajoutait une allocation de dépense de près de 106 $ et une allocation de dossier de 100 $.
Précisons que la hausse de rémunération de 2016 ne sera pas rétroactive. Les élus ne la touchent que depuis le 1er janvier 2017.