La mairesse de Saint-Mathieu-du-Parc, Josée Magny.

Saint-Mathieu: aucun cas de coronavirus parmi le personnel

Les deux employés de la Municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc placés en isolement préventif ne sont pas atteints du coronavirus, car le test de dépistage subi par des personnes de leur entourage présentant des symptômes s'apparentant à ce virus est négatif.

La Municipalité annonçait la semaine dernière que deux de ses employés avaient été récemment en contact avec des gens qui revenaient de voyage et qui étaient atteints de certains symptômes. L'administration municipale avait mis ces deux employés en isolement de façon préventive en attendant que le résultat des tests soit connu. Les deux tests sont négatifs, affirme la mairesse, Josée Magny.

«C'est une bonne nouvelle. Personne dans le personnel de Saint-Mathieu n'a le coronavirus. Tout le monde va bien.»

Comme plusieurs autres municipalités, Saint-Mathieu fonctionne depuis plusieurs jours en mode télétravail, ce qui réduit le risque de contamination. Mme Magny ne regrette pas du tout la mise en isolement de ces deux employés.

«C'était la bonne décision à prendre.»

Une personne mise en isolement est en télétravail. La deuxième termine sa période d'isolement préventif mercredi. Elle sera de retour au travail jeudi, mais pas en télétravail, car cette personne ne fait pas partie du personnel administratif de la Municipalité.

Selon la mairesse, Saint-Mathieu s'ajuste constamment aux mesures annoncées par les différents gouvernements afin de contrer ce virus. La Municipalité a dressé une liste de ses citoyens permanents de 70 ans et plus, vivant seuls, et va les contacter afin de s'assurer qu'ils sont bien entourés.

«On en a 118 à rejoindre, c'est notre clientèle la plus vulnérable, note Josée Magny. On veut s'occuper de ces gens en premier lieu pour savoir s'ils ont de la famille proche, s'ils ont des besoins. Si on a des demandes, on va prendre les mesures nécessaires avec le service des pompiers de Saint-Mathieu pour combler ces besoins. Ça peut être de fournir un numéro de téléphone pour se faire livrer de l'épicerie ou aller leur porter des choses.»

Ce service de soutien sera mis en place en respect du plan d'urgence de la Municipalité et sera assuré par le personnel municipal, car la mairesse ne veut pas miser sur des bénévoles qui seraient ainsi exposés à contracter la COVID-19.