Robert Landry

Saint-Étienne: une quatrième élection pour Landry

(Saint-Étienne-des-Grès) «On a un très bon conseil, il y a une harmonie autour de la table, on travaille tous dans le même sens et il y a beaucoup de dossiers à compléter. Et ça me tente encore!»

Robert Landry aime son travail à la mairie de Saint-Étienne-des-Grès et il a bien l’intention de faire durer le plaisir. Le maire sortant sollicite un quatrième mandat, lui qui a été élu en 2008 pour prendre la relève de François Chénier.

«En 2018, 2019, on prévoit de réaliser la mise à niveau des étangs aérés. C’est un projet d’au moins deux millions de dollars. Il y a aussi le prolongement du réseau d’aqueduc vers le secteur des Grès qui devrait se faire d’ici l’automne 2018. Ça aussi, c’est un bon chantier, d’au moins deux millions également. Et on doit aussi poursuivre notre travail pour trouver d’autres sources d’eau potable. Nos prévisions nous disent qu’on est bon pour les 10 prochaines années. Mais 10 ans, c’est vite passé.»

Le maire sortant aimerait bien faire aboutir un projet qui est dans les cartons de la Municipalité depuis un certain temps: la construction d’un immeuble à condos sur le terrain de l’ancien garage municipal.

Le terrain est décontaminé et le conseil est à la recherche du promoteur qui acceptera de réaliser le projet de la Municipalité.

«Le projet est pour des personnes retraitées autonomes. Les condos seraient en face de la coop de santé, en face de la bibliothèque, du centre communautaire. C’est le meilleur endroit.»

M. Landry a accédé à la mairie de Saint-Étienne en 2008 lors d’une élection partielle. Il avait été élu sans opposition. Le scénario s’est répété en 2009 et en 2013.

Cinq des six conseillers sortants sont candidats à cette élection.