La SOPFEU n’a plus besoin de dépêcher un avion pour arroser le feu de forêt de Saint-Étienne-des-Grès, comme le montre cette photo prise en fin de semaine dernière, mais des pompiers forestiers sont toujours au travail.
La SOPFEU n’a plus besoin de dépêcher un avion pour arroser le feu de forêt de Saint-Étienne-des-Grès, comme le montre cette photo prise en fin de semaine dernière, mais des pompiers forestiers sont toujours au travail.

Saint-Étienne-des-Grès: la surconsommation d’eau est le problème

Saint-Étienne-des-Grès — La baisse draconienne des réserves d’eau de Saint-Étienne-des-Grès résulte non pas d’une fuite majeure du réseau, mais bien d’une plus grande consommation de la part des citoyens, soutient Robert Landry.

Le maire de Saint-Étienne se base sur une recherche menée sur le réseau municipal afin de trouver l’explication à cette diminution des réserves d’eau. Cette situation a été notée particulièrement en fin de semaine, alors que Saint-Étienne a été touchée par un important feu de forêt. Le manque d’eau a rendu des bornes-fontaines inutilisables. L’eau était fournie aux pompiers via le transport par camions-citernes.

«On avait une consommation en double de la normalité. Lundi, j’ai cru que c’était une fuite. Dans la nuit, on a demandé aux gens de ne pas consommer, on a augmenté la pression dans le réseau et on a une petite fuite très mineure. Donc, le problème de la surconsommation vient des résidences», conclut le maire Landry.

Saint-Étienne doit aussi composer avec des bris mécaniques qui affectent deux puits. La pompe d’un des puits sera réparée au cours des prochains jours et le puits devrait être en fonction samedi.

À l’instar d’autres municipalités comme Shawinigan, Saint-Étienne demande la collaboration de ses citoyens afin de réduire la consommation d’eau. Saint-Étienne maintient l’interdiction d’arroser les gazons et de remplir les piscines.

Cette règle semble être suivie par de nombreux citoyens, car la consommation est de retour à la normale.

«On a remis de la pression hier matin (mardi). On va en remettre graduellement tant que les gens vont respecter les consignes. Les gens doivent comprendre que la situation est critique», souligne M. Landry, en ajoutant que Saint-Étienne a vécu en même temps deux bris sur des puits, une sécheresse durant un mois de mai et une pandémie de coronavirus qui amène plus de citoyens à être à la maison, ce qui influence la consommation.

Une coupe temporaire du service d’eau a été observée dans la nuit de lundi à mardi. La possibilité de couper de nouveau le service est mince, croit M. Landry, car la consommation est de nouveau à un rythme normal.

La SOPFEU toujours présente

Malgré le fait que l’incendie de forêt est maîtrisé depuis dimanche, 21 pompiers forestiers de la SOPFEU étaient toujours à Saint-Étienne, mercredi. Ils sont occupés à éteindre des fumées résiduelles. L’intervention se déroule davantage au centre de la zone de l’incendie de forêt.

La Société de protection des forêts contre le feu maintient l’indice d’incendie au niveau extrême. Voilà pourquoi Saint-Étienne demande aux citoyens de respecter l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert, même si les gens possèdent des installations conformes.