Saint-Élie-de-Caxton a un nouveau regroupement citoyen.

Saint-Élie-de-Caxton: un vent à faire tourner

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — Des citoyens de Saint-Élie-de-Caxton se regroupent au sein d’une organisation sans but lucratif afin de faire rayonner de nouveau leur localité marquée par des événements plutôt tumultueux au fil des derniers mois.

Développement Saint-Élie-de-Caxton veut mobiliser les gens de l’endroit pour préserver l’image novatrice et dynamique du milieu. Le regroupement voit le jour dans le but de favoriser le développement social, culturel, communautaire, économique, récréotouristique et durable.

Développement Saint-Élie désire renforcer la fierté et le sentiment d’appartenance. Gilbert Guérin, le président de ce regroupement citoyen, confirme que la gestion municipale de la tempête du 27 novembre, le dossier de la culture, la démission de deux conseillers municipaux ainsi que le départ d’employés municipaux (sans oublier les employés en congé de maladie) ne sont pas étrangers à cette démarche.

«Il y a comme un climat toxique. Avant, tout nous paraissait possible. Depuis un an, on sent une démobilisation. On a l’impression que la Municipalité travaille en vase clos. On ne veut pas faire de chicane et on ne veut pas ralentir le développement de notre village. Mais notre communauté a du plomb dans l’aile», soutient M. Guérin, cosignataire d’une lettre publiée en décembre par Le Nouvelliste dans laquelle le maire Robert Gauthier était invité à se demander s’il avait «l’autorité morale et les compétences pour continuer à présider à la destinée de ses citoyens», ladite lettre abordant la gestion de la tempête de fin novembre.

Ce constat de M. Guérin n’est nullement un signe annonciateur d’une confrontation avec l’appareil municipal, selon lui. Le président assure que cette démarche citoyenne est libre de toute partisanerie politique.

«Je pense qu’on va aider à faire tourner le vent. Des gens sont déçus, mais il faut regarder en avant et être capable de parler avec le conseil municipal. On veut travailler en collaboration avec la Municipalité. On a des objectifs. On veut aussi être un partenaire. On veut être consulté. On veut avancer. On veut parler collectivement et rencontrer la Municipalité pour donner notre avis sur tel dossier. On ne veut pas être les chialeux de service», raconte ce bénévole de longue date.

Le maire de Saint-Élie est parfaitement au courant de la démarche entreprise par Développement Saint-Élie. Il partage le désir d’établir un partenariat avec ce regroupement.

«Le conseil est très heureux de l’initiative citoyenne de gens qui veulent s’impliquer dans le développement. On n’est jamais assez nombreux pour développer notre beau village», mentionne M. Gauthier, rappelant au passage que Saint-Élie a des ententes avec une quinzaine d’organismes de loisirs, culturels, environnementaux et autres.

Le plan établi par Développement Saint-Élie prévoit plusieurs activités. En 2019, le regroupement a l’intention de contribuer à l’organisation d’événements existants comme la tablée caxtonienne et la fête du village.