Le député de Maskinongé Marc H. Plante et le maire de Saint-Élie-de-Caxton Réjean Audet ont présenté une entente de développement culturel entre la Municipalité et le ministère de la Culture.

Saint-Élie-de-Caxton: davantage d'argent pour la culture

La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton pourra investir davantage dans le créneau de la culture grâce à l'annonce d'un soutien financier de 30 000 $ pour le développement d'une première entente de développement culturel avec le gouvernement provincial.
Le député de Maskinongé et adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Marc H. Plante, a procédé à  l'annonce officielle de cette entente en vertu de laquelle la Municipalité doit injecter une somme équivalente. Le montant total de l'investissement se chiffre à 60 000 $.
Les sommes seront dédiées à la bonification des activités culturelles de Saint-Élie ainsi qu'à la mise en valeur de son histoire et de son patrimoine. Le soutien et la reconnaissance des artistes locaux sont également ciblés dans les objectifs de l'entente de développement. 
La Municipalité devra se doter d'une politique culturelle afin d'orienter ses actions futures. Le maire Réjean Audet précise qu'on en est à une étape de diagnostic sur lequel sera basé le plan stratégique à élaborer.
«On souhaite devenir un exemple pour les autres municipalités. De la culture, il y en a partout, et c'est important de la valoriser dans la ruralité», commente le maire.
«La signature de cette première entente de développement culturel permettra à Saint‑Élie-de-Caxton de demeurer dynamique sur le plan culturel en développant des projets qui bénéficieront tant à la population locale, aux artistes locaux, qu'aux touristes. Je crois que ce rayonnement culturel sera profitable à l'ensemble de la communauté caxtonnienne», a commenté le député Marc H. Plante.
Celui-ci a rappelé qu'il existait déjà une entente de développement culturel entre le gouvernement et la MRC de Maskinongé. L'entente particulière avec la Municipalité de Saint-Élie témoigne, selon lui, des efforts de la localité dans l'essor de ses atouts culturels.
«Il faut souligner les efforts d'une municipalité qui travaille plus, qui créé de l'effervescence dans la MRC. Saint-Élie a été la bougie d'allumage culturel, c'est l'épicentre culturel sinon de la Mauricie, du moins de la MRC de Maskinongé. Les nombreux bénévoles et organismes ont toujours travaillé en concertation», vante le député.
«Regardez juste cet été le calendrier des activités: il y avait des 5 à 7 culturels, la fête de la famille avait une saveur culturelle, les balades guidées sont à saveur culturelle...», énumère M. Plante en parlant du village aussi mis sur la carte (internationale!) par le créateur multidisciplinaire Fred Pellerin.
Plus de 121 000 $ pour la réfection d'un ponceau
Le député Plante a profité de son passage à Saint-Élie-de-Caxton pour annoncer l'octroi, par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, d'une somme de 121 415 $ pour le remplacement du ponceau F7020 sur la route des Lacs.
Le coût total s'élève à 161 886 $, et la Municipalité y investira 25 %. Ce projet s'inscrit dans le programme Réhabilitation du réseau routier local - Volet Redressement des infrastructures locales.