La restructuration administrative à Saint-Alexis continue de faire jaser.
La restructuration administrative à Saint-Alexis continue de faire jaser.

Saint-Alexis: au tour de Jean-Paul Diamond de dénoncer la restructuration municipale

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Saint-Alexis-des-Monts — Après l’ancien maire Roger Landry, c’est au tour de Jean-Paul Diamond de dénoncer la transformation du poste occupé par Thérèse Elliott St-Onge au sein de l’appareil municipal de Saint-Alexis-des-Monts, une décision qui est d’ailleurs contestée par cette dernière devant la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

Le poste à temps plein de secrétaire-trésorière adjointe de Mme St-Onge est aboli et est remplacé par le conseil en un poste de deux jours par semaine d’adjointe administrative. Celui qui a été maire de Saint-Alexis durant 26 ans a envoyé une lettre à ses concitoyens au cours des dernières heures afin de dénoncer le sort réservé à Mme St-Onge, imitant ainsi le geste posé par Roger Landry au début du mois de septembre.

«Je me suis fait un devoir de donner mon opinion. Mme St-Onge ne méritait pas ça. Je la connais de très près, elle s’est donnée à 150 % à la Municipalité. La Municipalité dit qu’elle n’a plus besoin de deux secrétaires. Ils essaient de faire croire que c’est financièrement qu’ils ont des problèmes. Ce n’est pas vrai. Dans le surplus accumulé, ils vont trouver le cash», estime M. Diamond, qui croit que le conseil fait preuve d’âgisme envers la septuagénaire.

L’ancien maire et ex-député de la circonscription de Maskinongé critique aussi la manière prise par la Municipalité pour arriver à ses fins.

«Ils ont passé une résolution devant le public comme quoi ils ne retenaient plus les services de Mme St-Onge. C’est une dame qui assistait à la séance du conseil qui a appelé Thérèse en disant qu’ils la remerciaient. Pourquoi s’en prendre à elle? Ils ont une autre personne à placer? Ils vont remplir sa tâche avec les autres employés? Si c’est ça, elle peut ‘‘bumper’’ n’importe qui, elle a 36 ans de service.»

Jean-Paul Diamond

Jean-Paul Diamond assure que s’il était le maire actuel, il aurait consulté un avocat en raison de la délicatesse du dossier. Il ignore si le maire, Michel Bourassa, a agi de cette façon.

L’ancien maire a tenté un retour à cette fonction à l’élection de 2017, mais Michel Bourassa a conservé la mairie. Jean-Paul Diamond assure que cette sortie publique n’a rien à voir avec une éventuelle candidature en 2021.

«Je suis à la retraite. Je ne reviens pas. Mais si tu voyais le monde qui m’appelle. Et ce que je vois, c’est qu’il y aura de vraies élections. Des personnes sont en train de faire un comité pour faire en sorte qu’aux prochaines élections, il y ait un changement.»

Invité à réagir aux propos de Jean-Paul Diamond, Michel Bourassa indique que c’est son droit de s’exprimer publiquement.

«Des mécontents, il y en aura toujours. Mais je ne ferai pas de commentaires. On est en procédure. Elle nous amène aux normes du travail.»

Michel Bourassa

En septembre, Michel Bourassa avait réfuté les allégations d’âgisme, affirmant que la Municipalité agissait ainsi afin de gérer de façon responsable en pleine pandémie. Le maire mentionnait à ce moment que la restructuration du poste de Mme St-Onge était basée sur les besoins de la Municipalité en ressources humaines, entraînant une réduction du nombre d’heures travaillées chaque semaine.

Le Nouvelliste n’a pu entrer en contact avec Thérèse Elliott St-Onge.