La partie est de la route Langue-de-Terre à Maskinongé est inondée plus longtemps que la section ouest.

Route Langue-de-Terre: 2019 devrait être la bonne

Maskinongé — Ça fait plus de quatre ans que Maskinongé prépare son projet de rehausser une partie de la route Langue-de-Terre et l’année 2019 devrait être la bonne pour enfin réaliser les travaux.

La Municipalité avait bon espoir de remonter la route jusqu’à une hauteur de 18 pouces sur une distance de 560 mètres en 2018. Sauf que l’administration municipale doit encore répondre à plusieurs questions supplémentaires de la part du gouvernement avant que le dossier aboutisse.

«Des articles de la loi sur l’environnement ont changé et ça retarde un peu. Mais notre demande a été faite avant les changements à la loi. J’ai rencontré des représentants de l’Environnement et de la Faune, il reste quelques questions à régler et on va répondre à leurs questions. Après, on va vérifier si tout est correct. Mais je leur ai dit que les travaux se font en juillet et que je veux que ça aille le plus vite possible», explique Roger Michaud, le maire de Maskinongé.

Roger Michaud est le maire de Maskinongé.

La Municipalité a besoin d’un certificat d’autorisation provenant du ministère de l’Environnement, étant donné que les travaux de rehaussement se dérouleront en zone inondable. Maskinongé veut remonter le niveau de la partie est de Langue-de-Terre. Cette section plus près de la rivière Maskinongé demeure inondée plus longtemps que la section ouest lors de la crue des eaux, limitant le passage des véhicules d’urgence.

«On a le droit de faire les travaux, on a une étude (mesurant l’impact sur l’environnement) qui a coûté 80 000 $ et qui dit que c’est correct, affirme le maire Michaud. Il faut que ça se fasse en 2019. Il va y avoir d’autres crues des eaux.»

Aussitôt l’obtention du certificat d’autorisation, Maskinongé va aller en appel d’offres pour trouver un entrepreneur.

Il y a quelques années, ces travaux étaient estimés à 180 000 $. Selon M. Michaud, une bonne partie de la facture sera couverte par le programme de remboursement de la taxe d’accise sur l’essence. Le reste sera payé par Maskinongé.