Le maire de Shawinigan Michel Angers se dit déçu de l'absence du Trou du Diable et du Broadway Pub de la route des Brasseurs.

Route des brasseurs: Michel Angers plus que déçu

Shawinigan — Plus tôt cette semaine, le Regroupement des microbrasseries de la Mauricie a annoncé la mise en place de son parcours brassicole, qui sera composé de douze microbrasseries de la région. L’absence du Trou du Diable et du Broadway Pub a été fortement remarquée.

Le maire de Shawinigan Michel Angers se dit très déçu de voir que deux des plus prestigieuses microbrasseries de la Mauricie sont exclues de la route des Brasseurs.

«Je trouve ça très décevant. Ils ont présenté un projet au Fonds d’aide au rayonnement régional et c’est moi qui l’ai proposé. L’aide financière qu’ils ont obtenue pour l’organiser vient de l’ensemble des territoires de la MRC et j’en ai même fait la promotion. Je trouve ça assez troublant de voir que lorsqu’on décide d’organiser une activité comme celle-ci, on change les règles quand le financement est accordé.»

Michel Angers affirme avoir toujours considéré le Trou du Diable comme étant une microbrasserie. «Le Trou du Diable a une renommée un peu partout à travers le Québec, même à l’extérieur. Si les microbrasseries ont autant de succès, c’est un peu parce que le Trou du Diable et le Broadway pub du côté de Shawinigan ont rayonné pendant de nombreuses années.»

Le Trou du Diable a récemment été vendu à l’entreprise Molson Coors.

Rappelons que les microbrasseries sur le parcours brassicole ont été sélectionnées selon plusieurs critères, dont l’indépendance et le fait de brasser sur place.

Le maire souhaite saluer le Pub Broadway qui a pris la décision de se retirer par solidarité.

Au prochain comité, Michel Angers affirme vouloir y soulever le point. «C’est moi qui ai défendu l’importance d’avoir une route des Brasseurs, car ça attire des gens. De voir qu’après ce financement, on se met à changer les critères, ça fait plus que me décevoir. Ça me déplaît royalement», conclut le maire.