La circulation a été perturbée pendant plusieurs heures sur la route 155 au kilomètre 151.

Route 155: circulation en alternance pour les prochains jours

La Tuque — La circulation entre La Tuque et le Lac-Saint-Jean a été rétablie après avoir été paralysée pendant plusieurs heures. Des travaux d’urgence ont permis d’ouvrir une voie de déviation d’une largeur de 4,4 m un peu avant 23h mercredi au kilomètre 151. La circulation sera faite en alternance jusqu’à ce que les correctifs soient apportés.

«C’est un accotement d’urgence. Cela permet d’éviter de passer sur le pavé parce que ç’a été grugé en dessous. Le problème, c’est que l’eau n’est pas passée où elle devait, dans le tuyau prévu pour ça. On parle du ponceau refait l’an dernier. L’eau, c’est parfois sournois. C’est une force de la nature et quand ça décide de passer à côté, il est trop tard le chemin est fait», explique Gilles Payer, porte-parole au ministère des Transports.

«En passant à côté, l’eau est passée sous le remblai et le talus a été fragilisé. C’est ce qui a causé un éboulis. Heureusement, la chaussée est à peu près intacte», ajoute-t-il.

Des signaleurs ont passé la nuit sur place pour permettre la circulation en alternance puisque la chaussée de gravier permet le passage d’une seule direction à la fois. Jeudi, des feux automatiques seront installés.

«Il n’y a pas de restriction de charge sur l’accotement», confirme le porte-parole du MTQ.

Les ingénieurs du ministère seront également sur place, jeudi, pour analyser la situation.

«L’idée, c’est de réparer le plus vite possible, mais de réparer de façon à ce que ce soit permanent. Il faut voir et comprendre pourquoi l’eau a décidé de passer là. Les ingénieurs sont familiers avec ces situations-là».

«Quand on a trouvé la solution, on trace un plan. L’équipement est prêt, le personnel est disponible, alors les travaux devraient s’enclencher assez rapidement. Ce pourrait être au courant de la semaine dans la mesure où on s’entend sur une solution permanente rapidement», souligne M. Payer.