Rollande Lambert

Rollande Lambert: pilier du théâtre amateur régional

Trois-Rivières — Tout a commencé alors qu’elle n’avait que 6 ans. Au couvent de Yamachiche, on lui avait confié le rôle d’un petit canard dans une pièce de théâtre scolaire. Rollande Lambert n’est jamais devenue une comédienne professionnelle, finalement, mais elle est néanmoins devenue un véritable pilier du théâtre amateur en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Le théâtre s’est infiltré tout naturellement dans sa vie. Professeure de littérature de formation, Rollande Lambert, sans que ce soit prévu au départ, a également enseigné le théâtre pendant 30 ans au Cégep de Trois-Rivières.

Le théâtre amateur finira par occuper également le plus gros de ses loisirs tout au long de sa vie et même de sa retraite.

C’est que cette étoile discrète du monde artistique régional carbure au théâtre amateur et le feu sacré ne s’éteint pas, dit-elle. «Je n’aurais pas voulu être une femme de théâtre professionnelle», nuance-t-elle toutefois, «car je n’aurais pas pu faire tout ce que j’ai fait».

C’est avec ses étudiants du Cégep qu’elle jouera vraiment pour la toute première fois sur scène à Trois-Rivières. C’est là que le coup de foudre a vraiment frappé. Elle comprend que le théâtre fait partie de son ADN et collabore à la renaissance des Compagnons de Notre-Dame sous le nom de Nouveaux Compagnons. Grâce à ce deuxième souffle, la troupe de théâtre bien connue pourra célébrer ses 100 ans en 2020.

Mme Lambert a également fait partie de la première production du Théâtre des gens de la place et de la fondation du Théâtre du Grand incendie de 1908 où elle a joué une pièce de Reynald Viel dont elle est devenue la muse. Cette pièce avait été écrite pour elle, d’ailleurs, et elle en sera le personnage principal.

Rollande Lambert ne fera pas seulement du théâtre amateur pour l’amusement. On la verra en effet dans des productions pédagogiques, comme cette pièce présentée dans le cadre d’une formation d’intervenants auprès des personnes âgées en CHSLD dans laquelle elle a incarné une dame âgée avec les Nouveaux Compagnons.

«Jouer aide à comprendre la nature humaine. Il faut comprendre son personnage», raconte celle qui a chaussé les bottines de nombreux personnages, même des femmes méchantes.

On l’a vue partout, au Cégep de Shawinigan, au Théâtre de l’Anse à Nicolet et même en France.

C’est que notre Tête d’affiche a eu la chance d’écrire à quatre reprises des pièces adaptées aux élèves spéciaux de l’école Marie-Leneuf, lesquelles furent présentées en Europe . En 2005, le directeur de l’école a eu en effet l’idée d’aller faire deux représentations à l’Arche de Jean Vanier, en France, une œuvre consacrée aux personnes ayant une déficience intellectuelle.

«C’était extrêmement émouvant. Je ne connaissais pas cette clientèle», raconte-t-elle. Cette expérience l’a marquée profondément tout comme ces élèves qu’elle croise encore, à l’occasion et qui s’en souviennent aussi.

Rolland Lambert ne s’arrête pas là. Elle veut faire connaître le théâtre amateur aux groupes d’alphabétisation de COMSEP qui organisent un spectacle chaque année. «Ils m’ont demandé de faire la mise en scène», dit-elle. Encore une fois, le courant circule bien entre elle et ces personnes à qui elle enseigne à apprivoiser cette forme d’art.

Depuis 20 ans, Rollande Lambert est active au sein du Cercle Marie-Antoinette où les membres se retrouvent une fois par mois pour diverses activités artistiques. Elle assumera la présidence de ce cercle de 35 personnes pendant 7 ans. Elle y a organisé divers spectacles afin de générer du financement pour son groupe. Jusqu’à 70 spectateurs y prenaient part. Par la suite, elle a monté des défilés de mode qui ont obtenu encore plus l’intérêt du public. «On a fait ça quatre fois aux deux ans», dit-elle.

Avec le Cercle d’études et des conférences de la Mauricie, elle collaborera au montage d’un spectacle de chanson française des années 1920. Même le Festival de la poésie de Trois-Rivières et des chorales auront recours à ses précieux talents qui ont rendu bien des services dans le milieu artistique régional.