Mathieu Guimond, directeur général de la firme Servitech de Shawinigan, lors de la rencontre d’information organisée à l’Auberge Gouverneur, le 5 février.

Rôle d'évaluation à Shawinigan: demandes de révision en hausse

Shawinigan — La grogne suscitée par le nouveau rôle d’évaluation à Shawinigan s’est reflétée dans les requêtes en révision, mais pas dans les demandes d’information.

Les propriétaires fonciers insatisfaits du dernier rapport de la firme Servitech pour les années 2019-2020-2021 devaient contester la valeur attribuée à leur immeuble avant le 30 avril. En tout, 155 citoyens ont déposé une demande de révision, une hausse de 15 % par rapport aux 135 enregistrées lors du dépôt du rôle précédent, en 2016.

Rappelons que la réception du dernier compte de taxes a entraîné une vague de mécontentement à Shawinigan en début d’année. Le nouveau rôle d’évaluation avait été déposé à l’hôtel de ville l’automne dernier et pourtant, il annonçait une certaine stabilité dans la valeur moyenne du parc immobilier. Servitech annonçait alors une progression de la valeur des immeubles de seulement 0,8 %. Même que dans le secteur résidentiel, une exceptionnelle baisse de 2,05 % était observée, une première depuis la fusion municipale.

Ces données ne constituaient évidemment qu’une moyenne, ce qui n’empêchait pas certaines résidences de prendre de la valeur. Or, en décembre, le conseil municipal de Shawinigan adoptait un budget qui prévoyait une hausse moyenne du compte de taxes de 4,2 %. Pour les propriétés dont la valeur avait augmenté, le choc fut brutal.

À la suite des doléances des citoyens, la Ville a demandé à la firme Servitech d’organiser une rencontre d’information, le 5 février, où 400 personnes s’étaient entassées dans une salle de l’Auberge Gouverneur. En assemblée publique, des citoyens ont exigé un contrôle plus rigoureux des dépenses. La Ville prévoit organiser une nouvelle séance d’information, cet automne, sur les finances municipales.

Lors du rôle précédent, appliqué aux années 2016, 2017 et 2018, la valeur des immeubles avait augmenté de 2,25 % en moyenne et de 2,75 % pour le secteur résidentiel. Le nombre de requêtes en révision avait atteint un sommet en 2013. À ce moment, le rôle d’évaluation général avait bondi de 12,6 %. Le volet résidentiel avait tiré la moyenne vers le haut, avec une hausse générale de 13,9 %, dont 21,3 % dans le secteur Saint-Jean-des-Piles. Cette année-là, 197 demandes de révision avaient été déposées.

Servitech a connu un début d’année plutôt normal en ce qui concerne les demandes d’information pour ce nouveau rôle d’évaluation. La firme en a dénombré 685, comparativement à 820 en 2016 et à 510 en 2013.

Mathieu Guimond, directeur général du bureau de Shawinigan chez Servitech, ne trace aucun bilan particulier des derniers mois, outre le fait que des citoyens ont profité des assemblées publiques et de la rencontre d’information pour se faire entendre.

«Les appels que nous avons reçus ressemblaient à ceux des autres années», commente-t-il. «Des demandes individuelles, avec les mêmes questionnements et les mêmes motifs. Bien entendu, il y a eu un mouvement et toute la médiatisation, qui font que nous avons eu quelques semaines un peu plus occupées. Mais comme d’habitude, nous avons bien pris le temps de répondre aux questions, de vérifier les dossiers de façon objective et d’informer les gens sur les procédures.»

M. Guimond hésite à dire s’il souhaite répéter l’organisation d’une assemblée d’information comme celle de février. Même si le plan consistait à présenter un portrait général du travail de l’évaluateur, les cas individuels finissent toujours par ressortir dans une salle surchauffée.

Le responsable verrait plus favorablement l’organisation d’une rencontre semblable au dépôt du rôle, à l’automne, plutôt qu’après la réception des comptes de taxes.

«Ce serait peut-être un meilleur temps», convient-il. «Mais de façon générale, les gens qui nous appellent veulent avoir des informations sur leur propriété, leur situation, leurs problèmes, leur localisation. C’est ce qui les intéresse, bien plus qu’une information générale.»

Les évaluateurs de Servitech se rendront chez chaque propriétaire qui a formulé une demande de révision au cours des prochains mois. Il s’agira d’un examen exhaustif, comparativement à l’élaboration d’un rôle d’évaluation, qui s’effectue sur une analyse plus générale du marché. Le résultat de cette révision devra être fourni le 1er septembre. Si la réponse ne satisfait pas le plaignant, il peut alors s’adresser au Tribunal administratif du Québec.

Rappelons que l’évaluation d’une propriété demeure immuable à la suite du dépôt du rôle, à moins de modifications majeures. Par exemple, des rénovations peuvent augmenter sa valeur, mais un sinistre peut la réduire.