Le maire Robert Gauthier.

Roger Sylvestre évoque des raisons professionnelles pour sa démission à Saint-Élie-de-Caxton

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — La démission du conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton Roger Sylvestre est maintenant effective. Le conseil municipal de la localité a reçu sa démission lundi soir lors de sa dernière assemblée publique.

Le principal intéressé n’était pas présent lors de l’assemblée. Le maire de la municipalité, Robert Gauthier, a lu sa courte lettre de démission. «Mes obligations professionnelles font en sorte que je ne dispose pas de la disponibilité requise pour exercer mes fonctions de conseiller municipal à la hauteur de l’engagement que je souhaiterais offrir aux citoyens de Saint-Élie-de-Caxton», a écrit Roger Sylvestre dans sa lettre de démission.

Le conseiller municipal démissionnaire ne s’est pas, dans sa lettre, étendu davantage sur ses motivations.

Le maire de la municipalité, Robert Gauthier, a proposé l’adoption d’une motion par le conseil municipal pour remercier Roger Sylvestre pour le travail accompli lors de son court mandat.

«J’ai été surpris et déçu d’apprendre sa démission. C’était un conseiller qui amenait beaucoup au conseil. Il a beaucoup d’expérience. Il a été directeur général du cégep de Saint-Hyacinthe auparavant. Alors il avait beaucoup d’expérience en gestion», a affirmé en entrevue le maire Robert Gauthier.

«Malheureusement, lorsqu’il a décidé de s’impliquer en politique, il venait de prendre sa retraite. Sauf qu’il a maintenant plusieurs contrats. […] Il a pris sa décision sur une base professionnelle et financière. Je suis déçu, mais je respecte ça.»

Roger Sylvestre avait été élu au cours de la dernière année pour remplacer un autre conseiller qui avait quitté ses fonctions. De plus, depuis novembre 2017 cinq employés de la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton ont quitté leur emploi. C’est dans ce contexte que la Commission à l’intégrité et aux enquêtes a été mandatée par la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, d’enquêter sur l’administration municipale de Saint-Élie-de-Caxton. De plus, une pétition demandant le départ du maire Robert Gauthier a été signée par près de 1000 personnes avant d’être déposée à l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, le député de Maskinongé, Simon Allaire, avait soutenu lors de l’annonce de la démission de Roger Sylvestre qu’il était en constante discussion avec la ministre des Affaires municipales sur l’état de la situation à Saint-Élie-de-Caxton.

Le maire Robert Gauthier affirme que son administration municipale suit les règles de l’art. «Nous suivons toutes les règles. Un entrepreneur de déneigement qui appelle un dimanche matin, je lui dis d’appeler le directeur général lundi. On est plus en 1950, on a des règles à suivre», soutient-il.

«On suit le budget qui est équilibré. C’est bien géré. Il y en a qui voit des problèmes, parce qu’ils sont encore dans le mode de la dernière campagne électorale.»

Une élection partielle sera organisée dans les prochaines semaines afin de pourvoir au poste laissé vacant avec la démission de Roger Sylvestre. Le calendrier de cette élection sera rendu public lors de la prochaine rencontre du conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton.