Encore une fois cette année, le Festival western de Saint-Tite a remporté le prix du meilleur rodéo extérieur en Amérique du Nord décerné par l’IPRA.

Rodéo du Festival western de Saint-Tite: le meilleur en Amérique du Nord pour une 20e année

SAINT-TITE — Pour une 20e année consécutive, le Festival western de Saint-Tite a remporté le prix du meilleur rodéo extérieur en Amérique du Nord, honneur décerné annuellement par l’International Professionnal Rodeo Association.

Le très populaire événement a reçu cette reconnaissance lors d’un gala qu’a tenu l’International Professional Rodeo Association (IPRA) à Oklahoma City le 17 janvier dernier.

Depuis 1999, le Festival western de Saint-Tite se distingue donc parmi les quelque 300 rodéos qui se tiennent annuellement et qui sont chapeautés par l’IPRA.

Au cours de la dernière édition de l’événement qui s’est déroulée l’automne dernier, plus de 67 000 spectateurs ont assisté à l’un des dix rodéos qui étaient au programme.

Le directeur des rodéos, Sylvain Bourgeois, soutient que l’organisation accueille avec beaucoup de fierté cette reconnaissance, et ce, même s’il s’agit en quelque sorte d’une tradition annuelle pour eux. Il ajoute que cette dose d’amour fait d’autant plus plaisir dans le contexte actuel. Rappelons que l’organisation a fait l’objet de vives critiques provenant de militants pour les droits des animaux relativement au traitement réservé à ceux-ci lors des rodéos.

«Il y a pas mal plus de monde qui nous aime que de monde qui ne nous aime pas», lance celui qui s’est rendu à Oklahoma City pour représenter l’organisation mékinoise.

Le directeur des compétitions qui se retrouvent au centre de l’événement qui transforme littéralement la petite localité en village western pendant une dizaine de jours tous les automnes indique que ce prix revient à tous les membres de l’organisation, dont de nombreux bénévoles.

«Une récompense comme ça, c’est notre paie! Ça fait un petit velours», poursuit-il.

Par ailleurs, une douzaine de cow-boys québécois ont pris part aux International Finals Rodeo, qui ont eu lieu, du 18 au 20 janvier, en marge du gala de l’IPRA. Carl Bernier a notamment décroché le titre de champion du monde de monte de chevaux sans selle lors du premier rodéo et a terminé au troisième rang au classement global. Chez les femmes, Cindy Paquet a quant à elle terminé au troisième rang au classement global de l’épreuve de course de barils.

En ce qui concerne le dévoilement ce printemps du rapport découlant des travaux du comité consultatif sur l’encadrement des activités de rodéo, M. Bourgeois confie qu’il n’est pas stressé outre mesure.

«On a toujours respecté la loi et si elle change, on va continuer à la respecter. Mais on reste convaincu que nos pratiques sont à l’avant-garde et ça nous préoccupe depuis de nombreuses années», tient-il à souligner.