130 enseignants et élèves ont participé au colloque de Robotique FIRST Québec qui avait lieu samedi, à l’Institut secondaire Keranna.

Robotique FIRST Québec: un premier colloque à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Quelque 130 mordus de robotique s’étaient donné rendez-vous à l’Institut secondaire Keranna, samedi, au colloque de la communauté Robotique FIRST Québec. L’événement rassemblait autant des élèves que des enseignants, pour leur permettre de se préparer à une compétition de robotique, au printemps prochain.

Robotique FIRST est une compétition au cours de laquelle des étudiants doivent concevoir et programmer un robot afin qu’il réalise une tâche bien précise. Les élèves ne sont pas seuls pour relever ce défi, ils sont accompagnés par des enseignants. Bien sûr, autant les jeunes que leurs mentors doivent en connaître un minimum sur la robotique, la mécanique et la programmation.

«Quand on a commencé à participer, il y a six ans, on ne connaissait pas du tout la robotique, souligne Marie-Pier Casavant, enseignante et coordonnatrice du projet à Keranna. Le colloque permet aux enseignants et aux mentors d’ici et d’autres écoles de partager leurs expériences, dans un esprit d’entraide. Il y a aussi des conférences sur la programmation, la construction et la mécanique.»

Pour la première fois cette année, les élèves étaient également invités au colloque de Robotique FIRST Québec. Après avoir invité seulement des mentors et des enseignants les deux premières années, les organisateurs se sont dit que les jeunes bénéficieraient sûrement, eux aussi, des conférences et du partage d’expériences, afin de mieux les préparer à la compétition.

C’était également la première fois que l’événement était organisé à Trois-Rivières. «On a fait le pari d’organiser ça ici, mais on n’était pas sûr que les gens se déplaceraient, puisque la communauté est très concentrée à Montréal. Mais finalement, alors qu’on avait une quarantaine de participants lors des deux premières éditions, on en a 130 aujourd’hui, alors je crois que c’est réussi», se réjouit Mme Casavant.

Samedi, 25 équipes étaient présentes, soit la moitié de toutes celles existant au Québec. La taille de chaque équipe varie de 10 à 50 élèves, selon l’école. À Keranna, la délégation comprend généralement entre 20 et 30 élèves. Ils sont 19 à y participer cette année.

Guerre des étoiles et recharge infinie

La science-fiction sera à l’honneur lors de la compétition Robotique FIRST, cette année. Un aperçu du thème sous lequel les participants devront travailler a été présenté par nul autre que l’acteur Mark Hamil, qui incarne Luke Skywalker dans la saga La Guerre des étoiles. L’acteur présente, dans une courte vidéo sur le site de l’organisation Robotic FIRST, les défis qu’entraîne l’augmentation de la population sur terre et qui poussent les humains à faire preuve de créativité et d’ingéniosité pour bâtir un monde meilleur. La vidéo se conclut sur un appel aux «citoyens de la galaxie» à travailler ensemble.

Les apprentis de la robotique savent également que leur défi tournera autour de la «recharge infinie». «On ne sait pas ce que ça va être, mais on commence déjà à spéculer, à essayer d’imaginer en quoi consistera le défi», explique Mme Casavant. Son équipe devra toutefois attendre un peu plus de deux mois avant de savoir à quoi s’en tenir, lorsque le défi sera lancé officiellement par Robotique FIRST.

Au Québec, la compétition se déroulera à Sherbrooke et à Montréal. Les équipes qui l’emporteront pourront ensuite participer à la finale internationale de Robotique FIRST. La délégation de Keranna y a participé à deux reprises jusqu’à présent, ce qui lui a permis d’aller à St Louis et à Detroit, aux États-Unis.

Trois équipes de la Mauricie devraient normalement participer à la compétition cette année. En plus de l’équipe Ultime 5528 de Keranna, les BotRaiders 7590 de l’école secondaire des Pionniers et les Électriks 7116 du Cégep de Shawinigan devraient être de la partie. Dans la région, le Séminaire Saint-Joseph y a également déjà participé dans le passé.