Robert Aubin

Robert Aubin déçu

TROIS-RIVIÈRES — «Il y a une déception monumentale de voir qu’encore une fois, il n’y a pas une ligne dans ce budget-là qui vient consacrer le projet du train à grande fréquence de Via Rail».

Voilà comment le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, a réagi au fait que le projet d’un TGF passant sur la rive nord, à Trois-Rivières, n’ait toujours pas quitté la gare.

«C’est totalement incompréhensible à la fois au niveau économique et environnemental. On se l’explique d’autant plus difficilement que pas plus tard que la semaine dernière, le ministre de l’Infrastructure était à Edmonton pour annoncer un investissement d’un milliard dans un train léger. Je ne vais pas bouder le plaisir des gens d’Edmonton, mais si le ministre de l’Infrastructure peut faire cette annonce-là, comment se fait-il que le ministre des Transports n’est pas capable de faire une annonce similaire dans le corridor le plus densément peuplé du Canada. C’est à n’y rien comprendre», poursuit-il.

Alors que, dit-il, on s’attend à ce qu’un budget préélectoral soit rempli de bonbons, «ce qu’on voit surtout là, c’est un immense écran de fumée». «Ce n’est pas loin de la catastrophe. Les libéraux reprennent dans ce budget-ci l’approche qu’ils ont toujours eue, c’est-à-dire, de mettre en place des mesures qui semblent alléchantes parfois, mais dont les dates sont aux calendes grecques», observe M. Aubin