André Lamontagne, député de la circonscription de Johnson et ministre agriculture et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour et adjoint parlementaire du premier ministre

Réunion de travail entre le CIUSSS et les députés du Centre-du-Québec: «On veut que ça avance»

SAINTE-EULALIE — «Ça a été une très bonne rencontre», voilà à peu près tout ce qui peut filtrer de la rencontre de travail entre la direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec et les députés du Centre-du-Québec, tenue lundi en fin de journée.

Les collègues et députés caquistes du Centre-du-Québec, André Lamontagne et Donald Martel, réunis à l’occasion d’une annonce en infrastructure à Sainte-Eulalie mardi matin, avaient de toute évidence comme mot d’ordre de ne pas émettre de commentaires en marge de la rencontre de la veille. «On veut que ça avance», résume en substance M. Lamontagne, tout en soulignant que «l’entente est bonne».

Rappelons que la possible scission du CIUSSS, permettant de doter le Centre-du-Québec d’un établissement distinct, constituait un engagement électoral de la Coalition avenir Québec. Or, Martin Beaumont, directeur général sortant du CUISSS, a exprimé un avis défavorable quant à cette option. Donald Martel député de la circonscription de Nicolet-Bécancour, géographiquement plus proche de Trois-Rivières que des pôles de Victoriaville et Drummondville, a aussi été plus nuancé sur la question. «Je n’ai jamais été tranchant sur cette question, compte tenu du territoire que je représente», a-t-il mentionné au Nouvelliste il y a quelques jours, lorsque questionné sur le sujet.