L’école Cardinal-Roy a été particulièrement affectée par une éclosion.
L’école Cardinal-Roy a été particulièrement affectée par une éclosion.

Retour progressif à l’école Cardinal-Roy à compter de lundi

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — C’est un retour progressif qui s’effectuera à l’école primaire Cardinal-Roy de Trois-Rivières à compter du 16 novembre.

La majorité des cas positifs à la COVID-19 termineront en effet leur période d’isolement préventif le 15 novembre. L’école rouvrira donc lundi prochain pour les membres du personnel du préscolaire et du premier cycle. Ce n’est que mardi que les élèves du préscolaire et du premier cycle reviendront à l’école. Le 18 novembre, les membres du personnel des 2e et 3 cycles reviendront à leur tour suivis de leurs élèves dès le lendemain, 19 novembre.

Le retour en classe ne se fera que pour ceux et celles qui ont terminé leur période d’isolement et à condition que les enfants ne présentent aucun symptôme, précise le CSS du Chemin-du-Roy par voie de communiqué.

Les parents ont été avisés de bien surveiller les symptômes chez leurs enfants afin d’éviter une nouvelle éclosion et le CSS demande de ne pas les envoyer à l’école s’ils en ont.

Le CSS indique que tous les membres du personnel ont passé un test de dépistage au cours des dernières semaines de même que 75 % des élèves.

Au final, ce sont 28 membres du personnel et 39 élèves qui ont reçu un diagnostic de COVID-19 dans cette école qui se compose de 40 employés et de 234 élèves allant du préscolaire 4 ans à la 6e année.

Le 5 novembre, le CSS du Chemin-du-Roy annonçait qu’il prolongeait la fermeture de l’école Cardinal-Roy qui était déjà en pause depuis le 2 novembre à cause d’une importante éclosion de COVID-19.

Le nombre de cas positifs parmi le personnel rendait les remplacements difficiles. Le CSS avait donc fait basculer l’école en téléenseignement. Tous les enseignants étaient en mesure d’offrir une prestation à distance.

Du côté de l’école Le Rucher, sur la rive sud, deux élèves ont finalement reçu un diagnostic positif à la COVID-19. Ils étaient déjà en isolement sur la recommandation de la Santé publique. Il n’y a pas d’autres nouveaux cas, indique le CSS de la Riveraine. Rappelons que l’école Le Rucher, qui est située au Faubourg du Mont-Bénilde à Bécancour, a suspendu ses cours jusqu’au 16 novembre, elle aussi, après être entrée en éclosion. Neuf membres du personnel avaient reçu un diagnostic de COVID. Le risque de transmission aux élèves avait alors été jugé comme faible par les autorités sanitaires. Cette école accueille une cinquantaine d’élèves handicapés et d’élèves en difficulté d’adaptation et d’apprentissage.

Selon la liste quotidienne du ministère (la plus récente étant datée du 11 novembre), un ou des nouveaux cas s’ajoutent à l’école Saint-Paul du CSS du Chemin-du-Roy.

Au CSS de l’Énergie, les nouvelles sont encourageantes. Les chiffres sont stables et dans certains cas, sont même à la baisse. Ainsi, on compte 17 cas actifs à l’école Paul-le Jeune de Saint-Tite, mais aucun chez le personnel. Ceux qui avaient été testés positifs parmi eux sont maintenant tous considérés comme rétablis, souligne la coordonnatrice aux communications, Amélie Germain-Bergeron.

À Val-Mauricie, on ne constate aucun nouveau cas depuis le 9 novembre. Il existe en ce moment 20 cas actifs chez les élèves et trois chez les membres du personnel. Aucun nouveau cas non plus du côté de l’école des Chutes depuis le 9 novembre. À cet endroit, six élèves sont considérés comme des cas actifs ainsi que deux membres du personnel.

Problèmes informatiques à Chemin-du-Roy

Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy a éprouvé des problèmes informatiques, jeudi matin, qui ont eu des répercussions sur les élèves du territoire du CSS qui travaillent en synchronisation à distance. Ces derniers n’ont en effet pas été en mesure de se connecter à leurs comptes Google entre 7 h et 11 h.

Ce problème est survenu à la suite d’un problème de synchronisation causé par la mise à jour d’un serveur administratif, ce qui a nécessité un changement massif des mots de passe des élèves, explique Alexandra Proulx-Juneau, conseillère en communications.

L’ensemble des comptes d’élèves du primaire, secondaire, FGA et CEA ont été affectés.

Les écoles ont écrit aux parents tôt en matinée afin de les informer de la situation.

Le CSS affirme qu’il ne s’agit pas d’une affaire de piratage. «La sécurité n’a pas été compromise», assure Anne-Marie Bellerose, coordonnatrice aux communications au CSS du Chemin-du-Roy.