Deux journées pédagogiques avaient été prescrites par le CSS de l’Énergie lors de l’éclosion.
Deux journées pédagogiques avaient été prescrites par le CSS de l’Énergie lors de l’éclosion.

Retour en classe à Val-Mauricie vendredi

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Shawinigan — Le personnel et les élèves de l’école secondaire Val-Mauricie reprennent le cours normal de la vie scolaire comme prévu, vendredi, après une pause pédagogique de deux jours.

Le CIUSSS-MCQ rapporte qu’en date du plus récent bilan de santé publique, soit celui du 28 octobre, 16 h, 22 cas de COVID-19 étaient répertoriés dans l’école. Il s’agit de 12 employés et de 10 élèves.

«Parmi les 12 membres du personnel, 7 seront de retour au travail lundi prochain et sont considérés comme rétablis», indique la responsable des communications au Centre de services scolaire de l’Énergie, Amélie Germain-Bergeron.

Cette éclosion avait incité le CSS de l’Énergie à proposer une pause de 48 heures, cette semaine, alors que l’école était également très affectée par le décès subit d’un enseignant fort apprécié de son milieu.

Malgré l’éclosion, «la direction de la santé publique n’a pas recommandé la fermeture de l’école puisque les classes touchées ont été retirées», indique Julie Michaud, porte-parole du CIUSSS-MCQ. Cette dernière précise qu’aucun dépistage massif n’est envisagé pour le moment», dit-elle.

«Il est certain que nous avons moins d’enseignants disponibles sur le terrain, mais nous avons mis en place un modèle d’enseignement inversé», explique Mme Germain-Bergeron.

Lorsque l’état de santé d’un enseignant retiré le permet, en effet, ce dernier enseigne à ses élèves de son domicile. Les élèves en classe, quant à eux, suivent la matière enseignée par leur enseignant sur un écran. Un surveillant dans la classe s’assure que tous les élèves soient bien branchés et que la discipline soit respectée.

La même méthode a été employée par le Séminaire Saint-Joseph alors que l’éclosion de cas de COVID avait privé l’établissement de plusieurs de ses enseignants.

«Ce modèle novateur nous permet d’assurer une belle poursuite des apprentissages, car l’enseignant connaît ses élèves et sait exactement où son groupe est rendu dans la compréhension de sa matière», fait valoir Mme Germain-Bergeron.

Lorsque requis, des ressources du service éducatif du CSS sont dégagées pour aller prêter main-forte sur le terrain. On parle de techniciennes en éducation spécialisée, de conseillères pédagogiques et autres.

«Peu importe les raisons qui impliqueraient une fermeture partielle ou complète de l’une ou l’autre de nos écoles, nous avons les équipements nécessaires pour y répondre. Nous avons ajouté 2643 nouveaux appareils disponibles pour l’enseignement à distance et nous disposions, avant cet ajout, de 3370 appareils dans notre parc informatique. Cela nous offre donc une capacité de 6013 portables, iPads ou Chromebooks pour équiper les élèves qui n’auraient pas le matériel à la maison», souligne la porte-parole du CSS.

Le CIUSSS, de son côté, ne veut pas confirmer l’origine exacte de cette éclosion, à Val-Mauricie, «pour des questions de confidentialité», ni celle, d’ailleurs, qui avait forcé la fermeture temporaire du Séminaire Saint-Joseph, la semaine dernière.

«Nous pouvons toutefois mentionner que certains cas sont liés à des rassemblements», indique Julie Michaud. «La direction de santé publique constate en effet que le virus se transmet activement et de façon marquée, notamment par des rassemblements. En ce sens, un effort collectif supplémentaire est souhaité pour lutter contre la COVID-19», rappelle-t-elle.

Les sacrifices qui sont demandés à la population «doivent être faits pour sauver des vies, permettre aux jeunes d’aller à l’école et limiter la pression sur notre système de santé afin de pouvoir continuer à soigner les personnes malades», fait-elle valoir.

Ailleurs dans le réseau scolaire

Selon la plus récente collecte nationale du ministère pour le réseau scolaire, en date du 28 octobre, voici les résultats des cas actifs de COVID-19.

Pour le CSS de l’Énergie, de nouvelles écoles comptent maintenant des cas positifs actifs. Il s’agit du Centre d’éducation aux adultes et de l’école de la Providence. De nouveaux cas sont également signalés dans les écoles suivantes qui figuraient déjà sur la liste. Il s’agit des écoles Paul-Le Jeune, Sainte-Marie et Val-Mauricie.

Du côté du CSS du Chemin-du-Roy, de nouveaux cas sont signalés dans les écoles suivantes où il y avait déjà des cas. Il s’agit de l’académie des Estacades, de Cardinal-Roy, de l’école des Pionniers tandis qu’un nouveau signalement est fait pour l’école Pointe-du-Lac (pavillon Notre-Dame).

Finalement, au CSS de la Riveraine, une nouvelle école, l’école des Arbrisseaux, figure maintenant sur la liste.