Des 37 enfants qui étaient inscrits lors de la réouverture des écoles primaires, seulement une quinzaines étaient présents, mercredi matin.
Des 37 enfants qui étaient inscrits lors de la réouverture des écoles primaires, seulement une quinzaines étaient présents, mercredi matin.

Retour en classe à l'école Saint-Paul: la moitié moins d’élèves que lors de la réouverture

TROIS-RIVIÈRES — Le fait que quatre membres du personnel et deux élèves ont été testés positifs à la COVID-19 semble avoir échaudé plusieurs parents d’élèves fréquentant l’école Saint-Paul de Trois-Rivières. Des 37 enfants qui étaient inscrits lors de la réouverture des écoles primaires, seulement une quinzaine étaient présents, mercredi matin.

Alors que certains parents ont préféré garder leur enfant à la maison car ils étaient toujours en attente des résultats du test de dépistage et que d’autres ont pris la même décision en raison de la chaleur accablante qui frappe présentement ou tout simplement pour laisser retomber la poussière, trois d’entre eux ont plutôt décidé que c’était assez et que leur enfant n’allait pas retourner en classe avant l’automne.

Les activités à cette école du quartier Sainte-Cécile avaient été suspendues pendant deux jours pour des raisons qualifiées d’administratives par la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, et ce, même si la Santé publique avait indiqué qu’elles auraient pu reprendre dès mardi.

Rappelons que, de concert avec la direction régionale de la Santé publique, la Commission scolaire avait décidé que tous les élèves et membres du personnel qui sont présents à cette école depuis le 4 mai dernier devaient subir un test de dépistage, et ce, après que les trois premiers cas eurent été rapportés. L’opération avait ciblé une quarantaine de membres du personnel et une trentaine d’élèves. Une désinfection complète des lieux a également été effectuée au cours du week-end.

De plus, la Commission scolaire répète que toutes les mesures sanitaires ont été respectées depuis la réouverture de l’école et que tout le personnel dispose des équipements de protection personnels recommandés par la CNESST.

L’ambiance étaient très bonne lors de ce second retour en classe en moins d’un mois.

Malgré tout, l’ambiance était très bonne lors de ce second retour en classe en moins d’un mois selon la porte-parole de la Commission scolaire, Anne-Marie Bellerose.

«Ça s’est super bien passé. La direction nous a indiqué qu’il y avait des sourires sous les masques. […] L’équipe-école de Saint-Paul est très engagée et elle l’a prouvé encore fois», mentionne-t-elle.

Par contre, les membres du personnel ont dû respecter des mesures plus strictes que celles auxquelles ils étaient habitués depuis le retour en classe. Ils étaient notamment obligés de porter un masque de procédure, qu’ils doivent d’ailleurs changer aux quatre heures.

«Il n’y a donc aucun membre du personnel qui peut porter un beau masque en tissus. Il est également fortement recommandé de porter la visière quand il faut être trop près des élèves», explique la porte-parole.

Des brigadières affectées à ce quartier du centre-ville confient néanmoins que le nombre d’enfants qui se sont rendus à l’école à pied n’était pas inférieur à celui depuis la réouverture.

«Ce sont les mêmes enfants qu’avant», lance spontanément l’une d’entre elles.

Pour ce qui est des élèves d’une classe de l’école Saint-Philippe qui ont été retirés de façon préventive car un de ses élèves est sous investigation, la Commission scolaire est toujours en attente des résultats des tests de l’élève en question. Par ailleurs, aucun cas n’a été rapporté dans d’autres écoles de cette Commission scolaire.