Un jeune clown a même amusé les enfants avec ses numéros.

Retour aux sources pour le Centre Roland-Bertrand

Shawinigan — Fondé il y a 35 ans, le Centre Roland-Betrand est depuis au service des plus démunis de Shawinigan. Et pour souligner le 35e anniversaire de sa création, le centre tenait samedi une fête de quartier au parc Trois-L, à l’endroit même où l’idée de créer cet organisme est née.

«C’est ici même que le Centre Roland-Bertand est né il y a 35 ans. Nous voulions souligner cette fondation et faire profiter les familles du quartier de ce parc qui est encore méconnu», explique Frédéric Trudelle, directeur général du Centre Roland-Bertrand.

Car c’est en effet à cet endroit que l’idée de créer un organisme pour aider les plus démunis a germé dans les têtes des abbés André Martel et Yves Marcil. Si le parc Trois-L est maintenant un endroit fréquenté par les enfants du quartier et qu’il a fait l’objet de plusieurs efforts d’embellissement ces dernières années, il n’en a pas toujours été ainsi.

Dans les années 70, le site du parc était utilisé comme cour de ferrailles. «Le site était dangereux pour les enfants qui venaient y jouer», note M. Trudelle.

Les deux abbés ont alors mené un combat pour que ce site du quartier Saint-Marc soit transformé en parc pour la communauté. «Les deux abbés se sont alliés aux citoyens pour former un comité pour que soit créé le parc. Le Centre Roland-Bertrand est né à la suite de cette initiative», ajoute-t-il.

Les participants ont eu droit à du maïs et plusieurs autres surprises.

Le parc a maintenant une patinoire, des sentiers, des jeux pour les enfants et un grand potager communautaire.

Plusieurs activités étaient proposées à la centaine de citoyens présents samedi pour la fête de quartier. Ceux-ci ont pu participer dans une ambiance décontractée à une séance de Zumba, prendre part aux activités de Jouer pour jouer ou encore s’affronter le parcours de minigolf. «Nous voulons que les gens aient du plaisir», précise Frédéric Trudelle.

Bien qu’il ait été fondé il y a maintenant 35 ans, le Centre Rolland-Bertrand, qui offre notamment des services d’hébergement, d’alimentation ainsi que d’insertion professionnelle et sociale, est toujours aussi important pour la population de Shawinigan. «Nos services de base sont vraiment sollicités. Les demandes en hébergement augmentent et nous avons de nouvelles demandes d’aide alimentaire chaque semaine», avoue Frédérique Trudelle.