Le ministère des Services sociaux a dépêché un commissaire aux plainte pour faire état de la situation à la Résidence Entre-Deux.

Résidence Entre-Deux: de nouvelles dates de rencontre arrêtées

Les négociations continuent d'avancer à petits pas dans le dossier du renouvellement de la convention collective des 35 employés des deux pavillons de la Résidence Entre-Deux où logent 22 locataires lourdement handicapés.
Les parties se sont en effet parlé à nouveau, vendredi, pour arrêter d'autres dates de rencontre en janvier puisque les trois dernières tenues les 6,7 et 8 janvier au retour des Fêtes n'ont pas été suffisantes pour arriver à une entente.
La présidente du conseil d'administration de la Résidence Entre-Deux, Judith Bastien, n'a pas voulu commenter la situation, fidèle à l'entente prise en ce sens avec les représentants syndicaux, mais a tout de même laissé entendre «que le climat était bon».
Rappelons que ce sont les augmentations de salaires qui sont au coeur des demandes des syndiqués qui estiment être sous-payés par rapport aux employés du secteur public qui font le même travail. Il existe en effet un écart allant jusqu'à 7 $ de l'heure entre le salaire de ces deux catégories d'employés.