La résidence des Bâtisseurs de Louiseville.
La résidence des Bâtisseurs de Louiseville.

Résidence des Bâtisseurs: Québec dépêche un inspecteur sur les lieux

Louiseville — Québec dépêche d’urgence un inspecteur gouvernemental à la résidence des Bâtisseurs afin de constater de visu ce qui se passe à l’intérieur de cette résidence privée de Louiseville.

Le Nouvelliste rapportait mardi le témoignage de plusieurs résidents et de personnes de leur entourage concernant un climat difficile au sein de la résidence. Les allégations de cas d’intimidation envers des résidents, de communication difficile avec la direction, de mauvais fonctionnement d’un système de sécurité et de mauvaise qualité de la nourriture ont été avancées par ces témoins.

Cette sortie sur la place publique a été prise au sérieux par la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, témoigne son collègue Simon Allaire, député de Maskinongé.

«Je suis au courant de la situation. Il y a des résidents qui sont passés à mon bureau depuis environ deux semaines. Nous étions en communication depuis le jour 1 avec son cabinet. On a informé rapidement le CIUSSS. La résidence est sous surveillance. Et des plaintes ont été faites à la commissaire aux plaintes. Avec ce qui est arrivé (la médiatisation de l’histoire), j’ai échangé avec Marguerite (mercredi). Je l’ai interpellée, car il fallait à mon avis aller plus vite et plus loin que la démarche déjà amorcée de surveillance. Un inspecteur gouvernemental va aller voir l’état de la situation le plus tôt possible. Au moment où on identifie une urgence, c’est une question de jours», a commenté M. Allaire, mercredi après-midi.

Simon Allaire

Le député parle d’urgence, car il soutient que des plaintes ont été déposées à la commissaire aux plaintes du CIUSSS régional. Selon lui, il faut maintenant vérifier si les plaintes sont fondées ou non. Et si elles s’avèrent, il faudra apporter des modifications et la résidence s’expose à des réprimandes.

«L’inspecteur va s’assurer que tout est en règle. Mais si ce n’est pas le cas, il peut imposer des amendes et des sanctions après son évaluation. Je n’aime pas entendre ce que j’entends. On a le goût de prendre soin de nos aînés, qu’ils soient bien traités, qu’ils s’épanouissent dans leur vie de retraités. Si j’entends que des citoyens ne sont pas heureux, ça me préoccupe.»

Voilà pourquoi le député Allaire demande aux résidents de parler de leur situation.

«C’est le temps de le dire si les choses ne fonctionnent pas. Avec la COVID, les résidences ont probablement resserré leurs règlements. Ça peut isoler des résidents et créer des situations déplorables, d’où l’importance de parler.»

Valérie Provencher, porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, indique que le processus de dépôt d’une plainte à la commissaire aux plaintes est confidentiel. Elle ne peut dire si des plaintes ont été remises. Mais Mme Provencher confirme que le CIUSSS est au courant de la situation.

«La commissaire analyse des informations qui ont été reçues pour que des actions soient mises en place à la résidence des Bâtisseurs.»

La médiatisation du dossier a amené le CIUSSS à communiquer avec les familles mercredi ou dans les jours à venir, ajoute Mme Provencher. Selon elle, des intervenants ont été dépêchés sur place, mercredi, pour savoir si les familles ont des questions et pour assurer une certaine surveillance si jamais des préoccupations devaient surgir.

«Une action est prise pour contacter les familles afin de les rassurer à la suite des sorties publiques et pour prendre l’état de santé des résidents. On ne veut pas de négligence ou de maltraitance. On va déployer tout le nécessaire pour rassurer les résidents et les familles.»

D’autres témoignages

La publication de l’article concernant la situation des Bâtisseurs a fait réagir. Des gens ont écrit au Nouvelliste pour confirmer la teneur des propos des témoins interrogés et pour ajouter que certains résidents sont complètement isolés et n’auraient pas accès à l’extérieur.

Un membre du personnel a aussi avancé que la direction générale de la résidence fait preuve d’irrespect envers les employés. Quelques-uns auraient d’ailleurs quitté les lieux au cours des dernières semaines.

À lire aussi:

Résidence des Bâtisseurs: le président choqué et surpris