Simon Allaire souhaite obtenir le rapport de l’inspecteur gouvernemental au cours de la prochaine semaine.
Simon Allaire souhaite obtenir le rapport de l’inspecteur gouvernemental au cours de la prochaine semaine.

Résidence des Bâtisseurs: l’inspecteur gouvernemental sur place

LOUISEVILLE — L’inspecteur mandaté par le gouvernement du Québec pour faire la lumière sur ce qui se passe à la résidence des Bâtisseurs de Louiseville a amorcé son travail jeudi et l’a poursuivi vendredi. Cette information a été confirmée au bureau de la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, selon le député de Maskinongé, Simon Allaire.

«L’inspecteur doit rencontrer la direction, les résidents et j’espère aussi les familles pour leur permettre de témoigner afin de valider des éléments. Il va faire une évaluation complète. On sait l’urgence de la situation. Je m’attends à avoir un compte rendu assez rapidement. Ce n’est pas acceptable comme situation», raconte le député de Maskinongé qui souhaite obtenir ledit compte rendu au cours de la semaine prochaine.

Le député Allaire affirme ne pas avoir reçu d’autres plaintes à son bureau de circonscription concernant les allégations d’intimidation envers des résidents, de mauvaise qualité de la nourriture et de communication déficiente entre la direction et les résidents. Concernant l’allégation de mauvaise communication, M. Allaire trouve curieux que le président de l’entreprise, Sébastien Gauthier, ait appris la situation par le biais d’un article du Nouvelliste.

«Je ne peux pas croire que la direction de Louiseville n’a pas avisé le président de ce qui se passait. Clairement, les résidents ont exprimé leur insatisfaction à plus d’une reprise. Il y a eu un manque au niveau des communications. C’est important que le président soit au courant d’une situation particulière, que ce soit fondé ou pas, surtout dans un contexte de COVID-19. Les familles veulent que leurs proches soient en sécurité. On isole des résidents sans informer la famille. C’est assez majeur.»

Allaire estime aussi que le système de sécurité défectueux des résidents est un problème sérieux à l’intérieur d’une résidence pour personnes âgées. Il est rassuré de voir que la direction s’est occupée de ce problème.

«La direction a déjà rectifié le tir pour certains éléments, comme les bracelets. On les sent actifs pour apporter des correctifs.»